17/11/2016 15:32
Un tableau de Claude Monet, intitulé Meule et partie d'une série du peintre francais, a été adjugé le 16 novembre 81,4 millions de dollars, un record pour l'artiste, lors d'enchères organisées à New York par la maison Christie's.
>>Les Filles sur le pont de Munch vendu 54,5 millions de dollars
>>Enchères : un trésor colonial espagnol vendu 2 millions de dollars à New York

Des journalistes devant le tableau de Claude Monet intitulé Meule, le 4 novembre à New York. Photo : AFP/VNA/CVN

Le précédent record datait de juin 2008. À l'époque, Le bassin aux nymphéas était parti pour 80,4 millions de dollars lors d'une vente à Londres. Le prix final, qui inclut les frais et la commission, a pulvérisé l'estimation qu'avait donnée Christie's avant la vente, soit 45 millions de dollars.

L'enchère a duré près de quinze minutes, une durée inhabituelle pour une vente de ce format. Une femme dans la salle est longtemps restée dans la course, avant de décrocher après une dernière offre à 53 millions de dollars, laissant la main aux acheteurs par téléphone.

Cette Meule fait partie de la série de meules peintes par Monet pendant l'hiver 1890-1891 depuis sa maison de Giverny, en Normandie. Cette toile, qui représente une simple meule de foin conique au crépuscule, avec des teintes bleue et mauve, est l'une des rares œuvres de cette série à être encore détenue par des collectionneurs privés, selon Christie's. Les autres se trouvent dans des musées.

"Le marché des impressionnistes est vivant et se porte bien", a commenté, à l'issue de la vente, Brooke Lampley, responsable du département impressionnistes et art moderne pour Christie's.

Le record de Monet a dopé la vente, qui a atteint, pour les 39 œuvres adjugées, 246 millions de dollars, ce qui porte le total de Christie's pour ces enchères d'automne à 584 millions, en attendant deux dernières ventes de moindre importance en journée le 17 novembre.

Côté art moderne, c'est le peintre russe Vassily Kandinsky qui a créé la sensation de la soirée, avec un record pour son Rigide et courbé, adjugé 23,3 millions de dollars à un acheteur anonyme.

Cette toile a bénéficié d'un effet de rareté, car elle n'était plus venue sur le marché depuis 1964 et n'a été détenue, avant la vente du 16 novembre, que par deux acheteurs depuis sa création, dont Solomon Guggenheim.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.