18/03/2017 16:41
L'acquisition par le géant américain Intel de la société israélienne Mobileye pour plus de 15 milliards de dollars (environ 14 milliards d'euros) devrait donner un coup de pouce au secteur de la high-tech déjà développé en Israël.
>>Amundi veut lever 1,4 milliard d'euros pour le rachat de Pioneer
>>Intel achète Mobileye pour plus de 15 milliards de dollars

Le géant Intel a racheté Mobileye pour quelque 14 milliards d'euros. Photo : AFP/VNA/CVN
Le géant des puces électroniques a récemment annoncé le rachat de Mobileye, société israélienne spécialisée dans les systèmes anti-collisions. Le montant de la transaction a été présenté comme un record pour le rachat d'une société israélienne de haute technologie par un partenaire étranger.

L'intérêt des géants de la haute-technologie, notamment américains, pour les petites entreprises israéliennes innovantes ne se dément pas.

Google a acheté Waze, une application de navigation routière en temps réel pour les téléphones mobiles pour plus d'un milliard de dollars en 2013 et a aussi acheté d'autres start-up israéliennes de plus petite taille.

Mobileye revendique la place de leader des systèmes anti-collisions grâce à ses algorithmes capables d'interpréter les informations fournies par une caméra. Elle a déjà collaboré avec Intel et BMW.

Innovation et technologie

La société est surtout connue des automobilistes pour son système qui émet des bips lorsque leur voiture s'approche trop près d'un autre véhicule, d'un piéton ou d'un deux-roues ou franchit par inadvertance une ligne sur les routes à plusieurs voies.

Créée en 1999, Mobileye est spécialisée dans la vision artificielle appliquée à l'automobile. La société a conclu de nombreux accords avec des constructeurs, dont un partenariat stratégique sur le traitement d'image en temps réel avec Volkswagen.

Mais Yossi Vardi - considéré comme le père des startup high-tech en Israël -  explique que la croissance de l'industrie automobile en Israël a réellement commencé en 2007 quand General Motors y a établi un centre de recherches et de développement.

"Cela avait surpris tout le monde qu'une société comme General Motors vienne en Israël pour l'innovation et la technologie". Les trois dernières années, rappelle-t-il, Honda, Ford, Volkswagen, Volvo et d'autres ont fait de même.

La plupart des sociétés israéliennes du secteur (dont Otonomo, Argus et VocalZoom) ne sont pas impliquées dans la production de voitures mais dans les technologies à même de rendre la conduite plus efficace.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Bac Giang vise à accueillir plus d’un million de touristes en 2017 La province de Bac Giang (Nord) s'efforce d’accueillir plus d'un million de visiteurs cette année, selon le directeur du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme Trân Minh Hà.