07/02/2017 00:50
Au départ d'une économie purement agricole, le district de Hoành Bô de la province de Quang Ninh (Nord-Est) a réalisé de remarquables efforts pour donner un nouveau visage à son développement socio-économique lors de ces dernières années.
>>Faire de Ha Long une ville côtière touristique moderne en 2020
>>Une grotte encore à l’abri des regards à Quang Ninh
>>La région rurale de Quang Ninh fait peau neuve

L'usine de briques de Hoành Bô en pleine croissance ces dernières années. 
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

En dépit des difficultés dues à une économie encore purement agricole, le district de Hoành Bô s’est efforcé de décider d’importants ajustements en s’adaptant à la nouvelle situation de développement de la province de Quang Ninh. Le changement de structure économique porte sur une transition de l’agriculture vers l’industrie et les services, le rôle de l’industrie étant qualifié de décisif. En effet, les activités des usines industrielles comme la centrale thermoélectrique Thang Long, les cimenteries Thang Long et Ha Long, ou l'usine de fabrication de matériaux de construction Viglacera, rendent l’économie locale plus dynamique.

L’agriculture du district a aussi connu un essor en créant des zones de culture spécialisées. Certains modèles de culture d’orangers, de champignons et de production de miel ont connu le succès grâce à l’application de nouvelles technologies.

En outre, ces dernières années ont vu une forte croissance du secteur tertiaire : ce dernier occupait 21% du PIB en 2015, contre 12,06% en 2010, ce qui représentait une croissance de production moyenne de 24,45% sur cette période.

Les efforts de restructuration économique ainsi qu’une meilleure exploitation des avantages locaux, notamment des conditions naturelles et géographiques, ont permis ce développement impressionnant de l’économie locale. Ainsi, la valeur totale de tous les secteurs a atteint 9.862 milliards de dôngs, une belle croissance puisqu’elle correspond au double de 2010. Nguyên Thi Hanh, secrétaire de l'organisation du Parti de Hoành Bô, a affirmé que "ces résultats positifs constituaient une bonne base pour la mise en œuvre réussie du Plan général de développement socio-économique du district".

Selon cette planification, les autorités locales entendent que Hoành Bô fasse partie de la zone urbaine centrale (comprenant les villes de Ha Long, Câm Pha et le district de Hoành Bô) et que son bourg de Thoi devienne une cité satellite prometteuse de la ville de Ha Long. La croissance économique du district devrait atteindre 14-15% par an pour la période 2016-2020, avec pour priorité le développement des industries propres et des secteurs de hautes technologies comme l’électronique ou les biotechnologies...

Concernant le secteur tertiaire, l’objectif prioritaire du district est l’amélioration de la qualité des services, afin de s’insérer dans la chaîne de fournisseurs des villes de Ha Long, Câm Pha et Uông Bí.

De plus, Hoành Bô comprend plusieurs ethnies minoritaires (représentant 36,5% de la population du district) qui cohabitent ensemble, ce qui constitue une particularité culturelle de la région, de sorte que le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a approuvé la création dans la commune de Bang Ca de la Zone de préservation de la culture ethnique Dao Thanh Y. "Cet élément très typique est une différenciation avantageuse, au service du développement du tourisme culturel à Hoành Bô", selon Nguyên Thi Hanh.

L’investissement, moteur du développement

Afin d’atteindre tous les objectifs précités, Triêu Ðuc Huong, président du Comité populaire du district de Hoành Bô, a souligné l’importance de l’investissement. En effet, les évaluations font état de la nécessité de 32.160 milliards de dôngs pour la période 2015-2020, et de 92.650 milliards pour celle de 2021 à 2030. Mais la situation est difficile car le district n'a pu financer que 10.288 milliards de dôngs les investissements de la période 2011-2015.

Le district de Hoành Bô se concentre sur l'attrait de l'investissement en vue de sa restructuration économique. 
Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Les autorités locales ont par ailleurs indiqué les facteurs qui limitent l’attrait de l’investissement : les infrastructures locales ne répondent pas au besoin du développement local, les terres arables affectées à une production agricole concentrée ne sont pas encore disponibles en raison des problèmes de défrichement. En outre, des programmations centralisées comme la planification agricole, l’urbanisme ou la planification d'une zone gastronomique du chef-lieu de Troi… ne sont pas encore achevées, ce qui a une incidence sur la promotion de l’investissement.

La détermination de ces difficultés a permis au district de définir des mesures destinées à résoudre les problèmes d’investissement. Les plans détaillés de déplacement de la zone industrielle de Hoành Bô et d'urbanisme du chef-lieu de Troi en améliorant la qualité des infrastructures sont des objectifs à court terme du district. Parallèlement, la planification des activités et des zones spécialisées au service du développement agricole et du tourisme devra être prise en compte, afin de fournir une base solide aux programmes d’attrait de l’investissement.

En outre, la qualité des ressources humaines fera l’objet d’une priorité, notamment dans les zones rurales qui comprennent une grande part des actifs du district. Les autorités locales ont mené les préparatifs nécessaires, tels que des bâtiments par exemple, en vue d'attirer une main-d’œuvre plus qualifiée.

L’investissement direct étranger (IDE) est une des sources de financement profitables, mais nécessite une gestion plus souple et un emploi plus effectif. Les réformes de l’administration et de l’environnement d’investissement seront un enjeu pour les autorités locales afin de faire appel à l’investissement.

Certaines des mesures évoquées ont été mises en œuvre et ont donné de premiers résultats positifs. En 2016, l’investissement social a atteint environ 9.620 milliards de dôngs, soit 218,6% de celui de la même période de l’année précédente. Les premiers jours de 2017, le district a adopté de nouvelles décisions pour donner davantage d’opportunités aux investisseurs à Hoành Bô.

Hông Anh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam