07/04/2017 14:21
En raison de l’absence de cadre réglementaire, les activités de kayaking dans la baie de Ha Long, province de Quang Ninh (Nord), ont pris fin le 1er avril, suite à une décision du Comité populaire de la ville de Ha Long.
Des voyageurs à la découverte de criques en kayak dans la baie de Ha Long.
Photo : Hoàng Phuong/CVN

Ces dernières années, les randonnés en kayak et canoë ont connu un fort développement dans la baie de Ha Long, mais sans que cela s’accompagne de l’élaboration d’un programme de gestion de la part du Comité populaire municipal. Par ailleurs, le Plan de conservation et de promotion des valeurs de la baie de Ha Long d’ici à 2020, approuvé en 2015 par le Comité populaire de la province, ne dispose d’aucun article concernant les activités de kayaking.

Cette absence de cadre réglementaire a généré  des désagréments, desquels se sont plaints les touristes, notamment les prix exagérés et l’attitude inappropriée de certains rabatteurs. Généralement, une balade en kayak était facturée 10 dollars de l’heure, mais parfois le prix pouvait atteindre 20 dollars. Ces dérives ont contribué à détériorer l’image des services touristiques de la baie de Ha Long, de la province de Quang Ninh en général. Face à ce problème, il a été décidé de mettre fin aux activités de kayaking, décision qui a pris effet le 1er avril 2017. En cas de violation, cette décision précise notamment le risque d’interdiction de départ du port pour une durée de 30 jours de tous les autres bateaux touristiques des unités incriminées.

Incompréhension du côté des voyagistes et des voyageurs

La baie de Ha Long est l’un des plus célèbres sites touristiques du Vietnam.
Photo : Trong Dat/VNA/CVN

Les touristes, qui apprécient tout particulièrement ces balades, déplorent cette décision. Rappelons que les excursions en kayak faisaient partie des «immanquables» pendant un séjour dans la baie, comme l’avaient d’ailleurs déjà souligné CNN, TripAdvisor ou Lonely Planet. Du côté des voyagistes, c’est la surprise totale. «On a dû informer en urgence nos partenaires, réimprimer les brochures, revoir les publicités et rembourser les clients», partage Nguyên Hoàng, responsable du voyagiste Handspan Travel.

«On n’a pas encore trouvé de solution de rechange. Sans kayak, la baie ne pourra se découvrir qu’à bord de bateaux de croisière. Les clients seront privés d’expérience de longer les falaises, d’explorer des grottes», déplore Nguyên Tiên Dat, directeur adjoint de l’agence Transviet.

Certaines agences de voyages étrangères ont complètement cessé leurs tours dans la baie. D’autres, comme l’allemande Chamäleon reisen, proposent aux autorités municipales de revoir cette décision. «Si les autorités locales n’arrivent pas à résoudre les causes à l’origine de cette interdiction, il serait plus judicieux de l’appliquer à la fin de l’année, pour que l’on puisse s’y préparer», estime le responsable du voyagiste.
 
Dang Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Hôi An, l’une des destinations touristiques de coût raisonnable du monde La veille ville de Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre), est désormais sur la liste des destinations touristiques de coût raisonnable, élue par les lecteurs et touristes du magazine Travel&Leisure.