02/10/2016 17:41
Une nouvelle forme de tourisme, que d'aucuns appellent "caritatif", est en train de faire son apparition. C'est un tourisme à dimension humanitaire. Ses adeptes, qui sont de plus en plus nombreux, ne se contentent pas de découvrir tel ou tel site : ils partent aussi à la rencontre des autochtones en leur apportant une aide bienvenue.
>>Pour un tourisme plus professionnel
>>Sa Pa accorde une priorité au développement des produits touristiques distingués
>>L’InterContinental Danang honoré par le magazine Business Traveller

Les touristes offrent des cadeaux aux autochtones du district de Yên Minh, province de Hà Giang (Nord-Ouest).
Photo : VNA/CVN

Ce tourisme caritatif ne concerne bien sûr que les régions lointaines et reculées, dont les habitants sont souvent assez démunis. En dehors de leurs propres bagages, les touristes apportent des vêtements, des couvertures, des livres... Tout ce qui peut être utile à celles et ceux dont ils sont les hôtes, après tout. En général, ils partagent le quotidien des autochtones : ils les accompagnent aux champs, ils les aident à piler le riz, ils sirotent de l’alcool une fois la journée finie...

"Ces circuits leur permettent de participer à des activités caritatives, et ce faisant, de prendre conscience des difficultés que rencontrent les habitants de ces régions reculées", fait savoir Pham Vu Hoàng, un responsable de la société Metrolimex, une entreprise qui organise chaque année au moins un voyage caritatif à l’intention de ses employés.

Les provinces du Nord-Ouest sont visées

Vietrantour propose des circuits caritatifs vers des provinces montagneuses septentrionales telles que Hà Giang, Lai Châu, Cao Bang ou Diên Biên. "Le développement de ces circuits caritatifs et communautaires correspond à une tendance planétaire. Il s'agit de contribuer au développement des communautés locales et au développement socio-économique de ces régions dans l’ensemble", explique Lê Công Nang, responsable de la communication de cette agence de voyage.

Dans le cadre de ses circuits vers Hà Giang, l’agence de voyage TransViet offre aux enfants en difficulté des couvertures, des livres, du lait, de la nourriture et des vêtements. Un autre voyagiste, Bên Thành, a déjà offert des vêtements chauds, des couvertures, des outils didactiques, des vivres, mais aussi des bourses à des élèves des régions montagneuses septentrionales.

"Les touristes participant à ces circuits sont très enthousiastes car ils peuvent à la fois admirer les paysages et vivre une expérience unique. Certains n'attendent que de pouvoir recommencer. Nous proposons des circuits caritatifs à des coûts raisonnables pour que tout le monde puisse y participer", indique Nguyên Nhu Hiêu, directeur-adjoint de Bên Thành.

Ces circuits présentent évidemment quelques inconvénients en termes de déplacement et de logement, mais qui ne sont rien au regard des difficultés quotidiennes que vivent celles et ceux qui peuplent les régions visitées. Et puis là n'est pas l'essentiel : c'est de rencontre, de générosité qu'il s'agit. Quand "découverte" rime avec "partage"...

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Tourisme : la qualité du personnel progresse Cette année, le Vietnam a enregistré 10 millions de touristes étrangers, soit une hausse de 25% par rapport à l’an dernier. Record absolu. Cela étant dit, la formation du personnel doit encore s’améliorer afin de satisfaire tous cet afflux de voyageurs, même s’il y a du mieux.