09/03/2017 00:29
Le 3e colloque international sur le traitement et la gestion de la pollution environnementale a eu lieu le 8 mars au Centre international des sciences et de l'éducation interdisciplinaire (ICISE) de Quy Nhon, dans la province de Binh Dinh (Centre). 
>>Apporter la lumière de la science du monde entier au Vietnam
>>Physique : conférence sur la théorie précise à Binh Dinh
>>Conférence scientifique internationale à Binh Dinh
>>Conférence internationale de physique à Binh Dinh

Le 3e colloque international sur le traitement et la gestion de la pollution environnementale a lieu le 8 mars à Quy Nhon, province de Binh Dinh (Centre).
Photo : ICISE/CVN

Le 3e colloque international sur le traitement et la gestion de la pollution environnementale relève de la 13e édition des "Rencontres du Vietnam" qui réunissent près de 200 scientifiques d'une vingtaine de pays et territoires, issus d’universités, d’instituts et d’organismes de recherche des États-Unis, du Japon, de Chine, d’Australie...

Selon le professeur Trân Thanh Vân, président de l'association "Rencontres du Vietnam", ce 3e colloque entendait en particulier que des scientifiques étrangers présentent leurs travaux de recherche et partagent leurs expériences dans la gestion de l’environnement en vue d’un renforcement de la coopération internationale à l’éducation et à la recherche dans les domaines en rapport.

Ces dernières décennies, la pollution de l’environnement s’est progressivement imposée dans le monde entier comme l’une des problématiques les plus délicates et urgentes de nos temps. La cause tient au développement industriel, des émissions des véhicules et de l’augmentation des déchets de la vie quotidienne propre à une société de consommation.

La pollution a des incidences directes sur les écosystèmes, notamment des littoraux d’un grand nombre de pays d’Asie du Sud-Est, en particulier au Vietnam, qui connaît des phénomènes de remontées d’eau de mer de plus en plus puissants dans le delta du Mékong, lesquels entraînent une salinisation croissante de ses terres agricoles.

«Devant cette situation, il est indispensable de faire pleinement prendre conscience et de responsabiliser la population en termes de protection de l’environnement et de gestion des ressources minérales», a souligné le professeur Trân Thanh Vân, avant de proposer la création d’un groupe consultatif des questions d’environnement qui implique des spécialistes étrangers. «Un tel groupe aiderait le Vietnam à résoudre des problèmes environnementaux particulièrement délicats et prégnants, en témoignent les désastres subis en 2016 par le Centre du pays», a-t-il souligné.

De nombreux programmes
de coopération internationale


Ces six dernières années, deux colloques internationaux d’un thème identique ont été organisés au Vietnam, avec la participation de plus de 250 scientifiques et gestionnaires de l’environnement issus d’universités, d’instituts de recherche et d’organisations non gouvernementales de 54 pays et territoires. Les plus de 200 travaux scientifiques qui y ont été présentés portaient notamment sur la pollution de l’environnement, la santé publique, l’appréciation des risques écologiques encourus.

Ce colloque sur le traitement et la gestion de la pollution environnementale réunit près de 200 scientifiques d'une vingtaine de pays et territoires.
Photo : Viêt Y/VNA/CVN

C’est en suite de ces deux colloques que le programme de coopération dans l’éducation entre l’École supérieure des sciences naturelles de Hanoï et l’Université Clemson (États-Unis) a été lancé.

De même, ces quatre dernières années, le projet de modèle BLM avec le cuivre dans la mise en œuvre du standard environnemental dans les pays du Mékong a été déployé. Il est le fruit d’une coopération entre l’Université Loyola Chicago (États-Unis), l’Université nationale de Hô Chi Minh (Vietnam), l’Université Khon Kean (Thaïlande) et l’Université des sciences et des technologies de Kunming (Chine). Son succès a fait l’objet de plusieurs publications dans des revues scientifiques internationales.

À ce jour, le Dr Hoàng Chung Thâm de l’Université Loyola Chicago, avec ses collègues, a organisé deux formations sur le BLM au Vietnam et en Thaïlande, et en marge de ce 3e colloque, la dernière formation sera organisée, avant expérimentation concrète du BLM.

En outre, des formations de courte durée destinées à améliorer la prise de conscience sur les sciences de l’environnement sont aussi prévues pour les étudiants et scientifiques vietnamiens et des pays en voie de développement de la région.

Le 3e colloque international sur le traitement et la gestion de la pollution environnementale était coorganisé par l’Université Loyola Chicago, l’Association de chimie et de toxicologie de l’environnement de l’Asie-Pacifique, le Département général de l’environnement du Vietnam, ainsi que l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville.

Le même jour, le ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, Trân Hông Hà, s'est entretenu avec des scientifiques et des professeurs pour discuter des questions inhérentes sur la stratégie de protection de l'environnement pendant les années qui viennent au Vietnam.
 
Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

Festival du marché de l'amour de Khâu Vai à Hà Giang Une myriade d'activités mettant en vedette la culture unique des groupes ethniques minoritaires est prévue lors du festival du marché de l'amour de Khâu Vai, qui est organisé du 25 au 27 mars dans la commune de Khâu Vai, district de Mèo Vac, province de Hà Giang.