15/05/2017 14:19
L’Agence américaine des produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) a récemment excluent les exportations d’aliments et de boissons de 679 entreprises vietnamiennes aux États-Unis, faute de réinscription ou qui ne respectaient pas les lois du code de commerce.
>>Poissons-chats : un article de la Loi agricole américaine fait grincer les dents
>>Renforcement des exportations aux États-Unis

Les exportateurs vietnamiens doivent enregistrer à nouveau leur code auprès de la FDA tous les deux ans avant d'exporter des produits aux États-Unis.
Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Conformément à la loi de modernisation de la sécurité sanitaire des aliments (FSMA), toutes les entreprises étrangères, dont le Vietnam, qui souhaitent exporter des produits agroalimentaires et des boissons aux États-Unis, doivent être enregistrées auprès de la FDA. Le code, et donc par conséquent l’enregistrement des entreprises exportatrices, est renouvelé tous les deux ans.

Auparavant, selon les données statistiques de la FDA, le Vietnam comptait 1.485 producteurs exportateurs d’aliments et de boissons vers les États-Unis. À présent, ce chiffre a diminué à 806. Ainsi, les 679 entreprises ont été supprimé leur code en raison de ne pas s’être enregistré à temps ou qui ne respectaient pas les règles d’inscription.

Ces entreprises n’ont plus le droit d’exporter leurs produits vers les États-Unis. En cas de violation de cette décision, elles peuvent être strictement sanctionnées par la loi.

Afin de faciliter la procédure d’exportation de marchandises, le bureau vietnamien pour le commerce aux États-Unis a proposé aux entreprises de réclamer le code de commerce auprès de la FDA pour une nouvelle réinscription avant de pouvoir exporter à nouveau sur le sol américain.
 
Thu Hà Ngô/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Hôi An, l’une des destinations touristiques de coût raisonnable du monde La veille ville de Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre), est désormais sur la liste des destinations touristiques de coût raisonnable, élue par les lecteurs et touristes du magazine Travel&Leisure.