27/10/2016 12:16
Le Bureau de la coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) a annoncé que plus de 10.500 personnes avaient été enregistrées comme déplacées à l'intérieur de leur propre pays suite aux opérations militaires qui se déroulent à Mossoul, en Irak, a déclaré mercredi 26 octobre à la presse un porte-parole de l'ONU.
>>L'offensive sur Mossoul gagne du terrain en Irak
>>Irak : l'offensive sur Mossoul progresse mais l'EI résiste

"La majorité des déplacés sont hébergés dans des communautés d'accueil. D'autres sont hébergés dans trois camps de déplacés à l'extérieur de Mossoul", a fait savoir le porte-parole de l'ONU, Stephan Dujarric, lors de sa conférence de presse quotidienne.

Les partenaires humanitaires continuent à porter assistance aux familles déplacées et à acheminer de l'aide dans toutes les zones auxquelles ils peuvent accéder, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, les fumées pétrolières et le dioxyde de soufre dégagés par l'incendie des gisements de pétrole et de soufre près d'al-Qayyarah continuent à poser des risques sérieux pour la santé des populations civiles de la région, a-t-il précisé.

Les forces armées irakiennes ont repris plusieurs nouveaux villages aux combattants de l'État islamique (EI) mardi dernier 18 octobre dans le cadre de la grande offensive lancée le 17 octobre pour reprendre la ville de Mossoul, le dernier grand bastion de l'EI en Irak.

Mossoul, une ville située à quelque 400 km au nord de Bagdad, la capitale irakienne, est tombée aux mains de l'EI en juin 2014, lorsque les forces irakiennes ont déposé les armes et battu en retraite, permettant aux activistes de l'EI de prendre le contrôle de larges secteurs des régions Nord et Ouest de l'Irak.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

Ouverture du programme Le Comité populaire de la province centrale de Quang Binh a inauguré le 25 mars dans la capitale le programme "Quang Binh dans le cœur de Hanoï"