28/10/2016 14:20
Le cœur brisé devant les noyades d’élèves, le professeur Ngô Minh Thanh, de la province de Nghê An (Centre), a créé une piscine hors-sol d’un coût modique afin que davantage d’enfants des zones rurales puissent apprendre à nager.
>>Plus de sécurité pour nos enfants
>>Apprendre à nager pour éviter le pire
>>Apprendre à nager pour sauver des vies

La piscine hors-sol du professeur Ngô Minh Thanh.
Photo : Huy Đức/Thanhnien

Fin mai 2016, des accidents fâcheux se sont produits le même jour dans la province centrale de Nghê An, cinq élèves se sont noyés (trois dans un fleuve, un dans un lac et le reste dans un ruisseau).

«Pourquoi tant d’élèves se noient chaque année ? Et pourquoi il n’y a que des rapports sur les noyades, mais aucun sur l’apprentissage de la natation par les élèves ?». Ce sont les questions soucieuses du professeur Ngô Minh Thanh, spécialiste du Bureau de l’éducation permanente du Service de l’éducation et de la formation de Nghê An, en suite de ces drames.

Cette situation fait l’objet d’une attention soutenue : les moyens de prévenir les noyades sont débattus, et il existe par ailleurs plusieurs textes et instructions. Mais faute de pouvoir apprendre à nager aux enfants, les noyades se poursuivront, en particulier en zone rurale où le coût d’une piscine classique empêche le développement de ce genre d’infrastructure sportive.

C’est ainsi que lui est venue l’idée de créer une piscine de faible coût pour que plus d’enfants puissent apprendre à nager.

Une invention effective et pratique

Assemblage de la piscine.
Photo : Dantri

Près d'un mois après le drame, la piscine du professeur était conçue et achevée. Le bassin artificiel est constitué d’une charpente en acier démontable et de parois en tôle, lesquelles sont recouvertes d’une grande bâche pour l’étanchéité. Faisant 6 m de longueur pour 4 m de largeur et 1 m de hauteur, la piscine peut contenir de 14 à 17m3 d’eau. Son coût n’est que d’environ 10 millions de dôngs.

Ngô Minh Thanh ne savait pas nager. Pour contrôler la qualité de son travail, le professeur a appris à nager lui-même dans sa piscine, avant de l’expérimenter dans une école de la ville de Vinh (capitale provinciale de Nghê An), début septembre, puis de l’offrir à l’école primaire de Anh Son. Et, Ngô Minh Thanh a perfectionné ce travail pour faciliter davantage l’apprentissage des élèves.

Après quelques temps, les professeurs de cette école ont constaté que la piscine était très sûre et pratique. «Nous avons appris la natation à dix élèves et tous savent nager maintenant. C’est une invention très utile et pratique, du fait de son prix raisonnable, de sa mobilité et de son utilisation qui est facile. Elle devrait se populariser largement, notamment dans les écoles qui n’ont pas beaucoup d’argent», a expliqué Nguyên Tât Truong, directeur de l’école primaire de Anh Son.

«J’ai créé cette piscine pour aider les enfants, pas pour faire de l’argent. Je suis donc prêt à partager mon invention avec toutes les écoles qui sont intéressées», a affirmé M. Thanh.

Huy Hoàng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Festival des lanternes géantes de la République de Corée à Hanoï Des lanternes colorées créées par des artisans de la République de Corée seront présentées pour la première fois lors d'un festival qui débutera le 3 décembre à Hanoï.