11/11/2016 14:56
Après le raz-de-marée des smartphones qui a sinistré le marché de la photo, les fabricants reprennent espoir grâce à un regain d'intérêt pour les reflex et les hybrides, ces appareils à objectifs interchangeables associés à une grande qualité d'image.
>>Les Français achètent de moins en moins d'appareils photo

Si les ventes d'appareils photo poursuivent leur déclin, l'année 2016 "semble marquer un tournant" et "plusieurs indicateurs convergent vers une plus grande aspiration à la photo faite avec un reflex", selon le baromètre du matériel photographique réalisé par Sociovision à l'occasion du Salon de la Photo, qui s'ouvre ce jeudi 10 novembre à Paris.

"Les gens qui sont entrés dans la photo par le smartphone poursuivent avec une pratique plus passionnée, ils ont le désir de faire des photos de plus grande qualité" et expérimentent, explique Jacques Hémon, consultant pour le Salon de la Photo.

L'actrice japonaise, Michiko Kichise, présente un appareil reflex Canon, à Tokyo.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le taux d'équipement en appareils à objectifs interchangeables des pratiquants de la photographie en France est de 30% cette année, contre 25% l'an dernier, ce qui révèle une dynamique de croissance "plus forte que les années précédentes", note l'étude de Sociovision.

Les jeunes, en particulier, considèrent le reflex ou l'appareil hybride comme la meilleure option alternative au smartphone pour faire des photos et sont parmi les mieux équipés.

Les ventes chutent toujours

Mais si les intentions de ventes de ce type d'appareil progressent - 15% des pratiquants de la photographie disent pouvoir en acheter un dans les six mois d'après l'étude Sociovision - cela ne se traduit pas encore par un rebond des ventes.

Le marché des appareils photo a poursuivi cette année son sévère déclin en France, perdant de 23% en volume et 12% en valeur à la fin septembre sur un an avec 1,7 millions d'unités vendues, selon les chiffres de l'institut Gfk.

Le pic de 5,5 millions d'appareils vendus, atteint en 2010, semble très éloigné alors que les ventes de compact s'effondrent depuis 2012.

"La tendance à la baisse se ralentit par rapport à l'année dernière et elle devrait continuer à s'atténuer en 2017", nuance Bruno Chappotteau, directeur commercial de Nikon France.

Sans surprise, c'est la catégorie des compacts et bridge qui représente la plus grosse baisse (-25%), même si elle représente toujours l'essentiel du marché à 1,3 million d'unités.

"Le segment du compact souffre énormément, l'entrée de gamme a été totalement remplacée par le smartphone", constate Arnaud Pézeron, directeur marketing d'Olympus en France.

Il souligne que ce sont les hybrides, des appareils à objectifs interchangeables mais à visée électronique, donc plus petits et nettement moins chers que les reflex, qui tirent leur épingle du jeu.

Ces appareils apparus en 2009, ont mis du temps à s'imposer, "mais c'est le seul segment qui apporte de la croissance" en valeur, souligne-t-il.

Des appareils de plus en plus connectés

Les fabricants ont multiplié les efforts pour séduire les acheteurs : Nikon souligne ainsi que ses nouveaux reflex sont connectés aux smartphones, permettant de partager ses photos immédiatement ou de les stocker dans le cloud.

Enfin on a "énormément travaillé sur la simplification" pour permettre à une nouvelle génération de s'adonner à la photo, sans trop d'obstacles techniques à franchir, relève Bruno Chappotteau, qui attend pour Nikon des ventes stables en France l'an prochain.

Parmi les autres tendances : les appareils au design vintage séduisent les trentenaires, qui cherchent à retrouver les appareils de leurs parents.

Une vague retro sur laquelle surfe notamment Fujifilm avec ses appareils instantanés, qui comme le Polaroïd aujourd'hui disparu, permet d'obtenir une image sur papier. "Un véritable phénomène", selon Jacques Hémon.

Cette année, la "sportcam" (appareils de type Gopro) continue aussi à bien progresser, avec un taux d'équipement de 12%, contre 8% l'an dernier.

Le zoom grand angle, idéal pour prendre en vue des paysages, se démocratise (15% de possession) ainsi que l'inévitable perche à selfie (21%), accessoire du smartphone qui montre une progression impressionnante de 10 points sur un an.

Les fabricants mettent aussi en valeur leur nouvelle offre d'appareils permettant de prendre des photos ou des vidéos à 360° pour cette édition du Salon de la photo, qui se tient de jeudi 10 novembre à lundi 14 novembre à la Porte de Versailles à Paris.
 
AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.