04/11/2016 17:17
Le chef de la Délégation des entreprises européennes, Phil Hogan, haut commissaire de l’Union européenne pour l’Agriculture et du Développement rural, a affirmé sa confiance quant aux perspectives commerciales entre l’Union européenne et le Vietnam.
>>Le Vietnam et l’UE renforcent leur coopération dans l’agriculture

Le forum d’affaires pour les acheteurs vietnamiens, le 4 novembre à Hô Chi Minh-Ville.

Lors de la conférence de presse tenue dans la mégapole  du Sud le 4 novembre suite à sa mission au Vietnam du 2 au 4 novembre, Phil Hogan a hautement apprécié les potentialités du marché vietnamien, notamment en matière d’agroalimentaire. «La croissance rapide et stable de l’économie vietnamienne ainsi que le principe gagnant-gagnant en commerce suivant l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam profiteront aux entreprises européennes comme vietnamiennes», a-t-il souligné.

Durant sa mission, Phil Hogan s’est entretenu avec le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc et les représentants de ministères. L’objectif : accélérer davantage la relation entre l’UE et le Vietnam dans le secteur agroalimentaire en se référant à l’Accord de libre-échange UE-Vietnam dont les négociations ont été récemment achevées.

Selon Phil Hogan, l’accord de libre-échange en question apportera d’énormes opportunités pour tous les producteurs européens et vietnamiens dans la recherche des marchés émergents du secteur agroalimentaire de haute qualité. «Bon nombre de produits agricoles du Vietnam dont le café, le poivre sont beaucoup consommés et sont des références pour les Européens. Le café vietnamien est d’ailleurs classé numéro un des produits les plus consommés sur le marché européen», a-t-il informé.

Phil Hogan, haut commissaire de l’UE pour la gestion des politiques agricoles.
De l’autre côté de la balance, les denrées agroalimentaires provenant de l’Union européenne sont, selon lui, de qualité et sûres sur le plan sanitaire, ce qui explique la croissance de leurs exportations vers les marchés étrangers, exportations qui se sont établies à 129 milliards d’euros en 2015.

Un accord, plein de bénéficiaires

«Nous croyons que les consommateurs vietnamiens seront intéressés par la qualité et la variété de nos produits», a déclaré Phil Hogan. Et d’affirmer que l’Union européenne respectera toujours ses critères de qualité notamment pour la viande, les produits laitiers et les légumes. Avant d’ajouter que la présence de ces produits sur le marché vietnamien contribuera à promouvoir les échanges commerciaux au Vietnam, à augmenter la croissance économique, ainsi qu’à créer davantage d’emplois dans le pays.

De plus, la rectification de l’Accord de libre-échange ainsi que le processus de suppression des barrières douanières, prévu pour début 2018, permettra d’accroître et d’optimiser les échanges.

En 2015, la valeur des échanges commerciaux bilatéraux entre le Vietnam et l’Union européenne s’est élevée à plus de 38,4 milliards d’euros, dont 29,9 milliards d’euros d’exportations vietnamiennes.

En 2015, le Vietnam était le 21e partenaire commercial de l’Union européenne qui, elle, était le deuxième du Vietnam, derrière la Chine. Au niveau des pays de l’ASEAN, le Vietnam était le 3e partenaire commercial de l’Union européenne, après Singapour et la Malaisie.

À cette occasion, 22 groupes et entreprises européennes étaient présents dans un forum d’affaires destiné aux acheteurs vietnamiens. Plusieurs représentants des entreprises européennes ont exprimé leur enthousiasme quant aux opportunités futures de coopération commerciale avec leurs homologues vietnamiennes.
 
Texte et photos : Truong Giang/CVN






 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.