30/01/2017 02:15
Les Pays-Bas ont promis 10 millions d'euros pour le fonds international qu'ils viennent de lancer pour pour compenser l'arrêt du financement américain d'ONG soutenant l'avortement...
>>Trump ferme sur les dossiers-clés, mais cherche à donner une image apaisante
>>Pologne: manifestation contre l'interdiction de l'avortement

Solidarité mondiale pour les Américaines... Les Pays-Bas ont lancé samedi 28 janvier le site Internet du fonds international mis en place pour compenser l'arrêt du financement américain d'ONG soutenant l'avortement, et ont promis une première donation de 10 millions d'euros, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Donald Trump à Philadelphie, le 26 janvier 2017.
Photo : Reuters/VNA/CVN

Le nouveau président américain Donald Trump avait signé lundi 23 janvier un décret interdisant le financement par les États-unis de ces organisations non gouvernementales (ONG) internationales. Le lendemain, les Pays-Bas avaient, par la voix de la ministre de la Coopération au développement Lilianne Ploumen, pris "l'initiative d'un fonds international pour offrir aux femmes dans les pays en voie de développement l'accès à de bonnes informations, à des moyens contraceptifs et à l'avortement"

«Nous devons compenser ce coût financier autant que possible, avec un fonds largement soutenu, auquel les gouvernements, les entreprises et les organisations sociales peuvent faire un don», souligne ainsi la ministre qui souhaite que «les femmes puissent rester maîtresses de leurs propres corps".
Selon celle qui a assuré qu’elle prendrait contact cette semaine avec ses homologues en Europe et en Amérique latine, «l’interdiction de l’avortement ne mène pas à moins d’avortements, mais à plus de pratiques irresponsables dans des lieux clandestins  et plus de mortalité maternelle».

Alors que l’an dernier, le soutien néerlandais à des organisations féminines a permis d’empêcher 6 millions de grossesses non désirées et un demi-million d’avortements grâce à l’aide et à l’information, «la décision des États-Unis menace de réduire ces résultats», avance encore la ministre néerlandaise dans son communiqué. Et de conclure : «Nous n’avons pas le droit de laisser cela se produire».
 
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les marionnettes de Bao Hà, un art à préserver

Cân Gio et ses richesses maritimes On associe souvent Cân Gio aux fruits de mer. Ainsi, développer le tourisme gastronomique est un objectif important afin d’attirer encore plus de touristes vietnamiens et étrangers.