12/10/2016 10:20
Fiasco, épisode 6 : l'Euro-2017 sera le sixième championnat d'Europe Espoirs consécutif disputé sans l'équipe de France, puisqu'elle a fini deuxième de son groupe, derrière la Macédoine, malgré sa victoire mardi 11 octobre en Irlande du Nord (3-0).
>>Équipe de France : Kurzawa met un pied dans les chaussures d'Evra

Les Bleuets vainqueurs de l'Irlande du Nord en éliminatoires pour l'Euro Espoirs, le 11 octobre à Belfast. Photo : AFP/VNA/CVN

Cet échec met fin aux fonctions de Pierre Mankowski au poste de sélectionneur, si l'on en croit Noël Le Graët : l'entraîneur "arrêtera si nous ne sommes pas qualifiés", avait prévenu le président de la Fédération (FFF) la semaine dernière.

Ce que l'ex-adjoint de Raymond Domenech chez les A, sacré champion du monde avec les U20 en 2013, avait d'ailleurs accepté.

Pour se qualifier, il fallait un improbable concours de circonstances : une victoire française conjuguée à des faux pas macédonien et islandais. Or, si les Bleuets ont rempli leur contrat et si l'Islande a fait un faux pas (défaite 4-2 à domicile par l'Ukraine), la Macédoine a battu l'Ecosse (2-0) et ainsi pris l'unique place qualificative de ce groupe 3.

La victoire des Bleuets dans le dernier match contre la lanterne rouge du groupe aura été vaine. Ils finissent à une deuxième place éliminatoire, car ils ne figurent pas parmi les quatre meilleurs deuxièmes de groupes.

Pierre Mankowski à la tête des Espoirs français lors de leur match à Belfast, le 11 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN
Mardi 11 octobre, les Français n'ont été qualifiés que pendant quelques minutes, entre leur premier but à Belfast et celui de la Macédoine. Joie éphémère.

Le doublé de Jean-Kévin Augustin sur des passes décisives de Thomas Lemar (16e, 42e) et le troisième but signé Moussa Dembélé (89e), tout comme l'absence sur blessure du phénomène Ousmane Dembélé (cheville), et a fortiori la démonstration de jeudi dernier 6 octobre en amical contre la Géorgie (5-1), tout est balayé par l'échec.

Le gâchis d'un milieu en or

Encore un. Les Bleuets n'ont plus participé à un Euro de leur classe d'âge depuis 2006. Avec une régularité de métronome, les désillusions se sont ensuite suivies, et les sélectionneurs aussi (René Girard, Erick Mombaerts, Willy Sagnol et donc Mankowski).

Pour la campagne de l'Euro-2017 en Pologne, les Français avaient mal commencé en septembre 2015, en s'inclinant en Islande (3-2). Ils ont ensuite été incapables de battre la Macédoine (2-2, 1-1) et ont perdu en Ukraine (1-0).

Les Bleuets avaient pourtant tous les atouts en main, avec un groupe sans nation huppée (Islande, Macédoine, Ukraine, Ecosse, Irlande du Nord) et un nouveau format qui assurait au premier du groupe d'éviter les barrages sur lesquels ils avaient tant de fois buté ces dernières années.

Surtout, ils présentaient un entrejeu où émargent des joueurs au temps de jeu déjà conséquent dans des clubs jouant les premiers rôles en France, les Adrien Rabiot (Paris SG), Corentin Tolisso (Lyon), Thomas Lemar (Monaco), Tiémoué Bakayoko (Monaco) ou Vincent Koziello (Nice).

Ils pouvaient compter sur des éléments comme le buteur Sébastien Haller (17 buts avec Utrecht la saison dernière aux Pays-Bas), Ousmane Dembélé (Rennes puis Dortmund) ou les Parisiens Presnel Kimpembe et Jean-Kévin Augustin.

Jean-Kévin Augustin marque son 2e but persnnel dans la victoire des Bleuets sur l'Irlande à Belfast, le 11 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN

Comme il est de coutume, Mankowski s'est fait subtiliser ses meilleurs éléments offensifs par les A de Didier Deschamps (Kingsley Coman et Anthony Martial), mais cela n'atténue pas l'énorme gâchis que constitue ce nouveau revers.

Une tare française d'ailleurs étrangement cantonnée à la case Espoirs, car depuis dix ans, les sélections masculines plus jeunes ont ramené plusieurs titres à Paris (Mondial-2013 en U20, Euro-2010 et Euro-2016 en U19, Euro-2015 en U17).

Les équipes qualifiées et les barragistes à l'Euro-2017 Espoirs, disputé en Pologne du 16 au 30 juin :

Équipes qualifiées : Pologne (pays hôte), Angleterre, Allemagne, Macédoine, Danemark, Italie, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Suède.

Équipes barragistes (tirage au sort vendredi 14 octobre, matches les 7 et 15 novembre) : Espagne, Autriche, Norvège, Serbie.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.