05/11/2016 16:02
Jo-Wilfried Tsonga a trouvé plus fort que lui au service, le vendredi 4 novembre au Masters 1000 de Paris-Bercy, où le Canadien Milos Raonic l'a éliminé en quarts de finale en deux sets 6-2, 7-6 (7/4) à coups de premières balles frappées à plus de 220 km/h.
>>Murray a le No1 dans le viseur
>>Karlovic en demies pour Tsonga, bataille d'aces en vue
>>Ly Hoàng Nam dans le Top 700 du classement de l’ATP

Jo-Wilfried Tsonga lors de son match perdu contre Milos Raonic à Paris-Bercy, le 4 novembre 2016.
Photo : AFP/VNA/CVN

Avec cette défaite, Tsonga, dernier Français en lice, abandonne tout espoir de participer au Masters de Londres, à partir du 13 novembre. Il lui fallait pour cela remporter le tournoi.

C'est Raonic qui aura l'honneur d'être le dernier adversaire d'Andy Murray sur la route de la première place mondiale, samedi en demi-finale.

En quart, le décor a été rapidement planté. Dès son premier jeu de service, le grand Canadien (1,96 m) avait frappé trois missiles à 228, 225 et 225 km/h. Il allait continuer tout le match.

Si le nombre d'aces n'est pas énorme (9), cette arme lui a permis de se retrouver un nombre incalculable de fois en position de terminer l'échange en deux coups ou trois coups de raquette.

Tsonga a semblé un peu émoussé par rapport au match de la veille contre le Japonais Kei Nishikori. Il s'en était sorti en trois sets après avoir sauvé deux balles de match. Moins agressif, il n'a jamais réussi à breaker (deux occasions seulement).

Raonic, 5e mondial, finaliste cette année à Wimbledon, avait déjà battu le Manceau en deux sets en mai au tournoi de Madrid. C'est sa troisième victoire d'affilée sur Tsonga.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.