18/03/2017 00:14
La ville de Dakhla, située au Sahara occidental, accueille, du 16 au 21 mars, la troisième édition du Forum de Crans Montana consacrée à l’Afrique et la coopération Sud-Sud. Ayant pour thème «Vers la nouvelle Afrique du XXIe siècle», cette édition 2017 regroupe quelque 1.000 délégués venant de 150 pays de par le monde.

>>Le Forum Crans Montana 2017 attendu à Dakhla
>>Maroc : ouverture d'une conférence internationale sur l'eau et l'énergie
>>Le Maroc organise la 5e édition du forum international Afrique développement

 

Lors de la cérémonie inaugurale tenue le 17 mars à Dakhla, l'envoyé spécial du Royaume du Maroc a lu le message de Sa Majesté Mohammed VI adressé au forum de Crans Montana 2017 sur l'Afrique et la coopération Sud-Sud.


C’est la troisième fois consécutive que le Maroc accueille un forum d’envergure internationale sur l’Afrique et la coopération Sud-Sud (CSS). Son objectif est d’ouvrir une réflexion approfondie sur l’Afrique du XXIe siècle, tout en mettant l’accent sur le rôle structurant du Maroc et le potentiel gigantesque de la coopération Sud-Sud.

Comme à l’accoutumée, il rassemble chefs d’État et de gouvernement, ministres, organisations internationales, parlementaires et surtout de grands entrepreneurs, sans oublier des chercheurs, planificateurs, acteurs politiques, économiques et journalistes. Au total, quelque 1.000 délégués venant de 150 pays d’Afrique, de la CSS mais aussi du monde entier.

Dans son message adressé au Forum de Dakhla, sa Majesté Mohammed VI, roi du Maroc, a hautement apprécié le rôle et les contributions du Forum au développement de l’Afrique. Il a également exprimé sa conviction dans la capacité de l’Afrique «à relever les défis auxquels elle est confrontée et à favoriser le développement humain et durable de ses peuples», parce que «ce continent dispose de ressources naturelles abondantes et de compétences humaines importantes». Par ailleurs, «l’Afrique d’aujourd’hui est gouvernée par une génération de dirigeants pragmatiques et décomplexés par rapport à des idéologies d’un autre âge, des dirigeants qui œuvrent avec un patriotisme sans faille et un sens élevé des responsabilités pour la stabilité de leur pays respectif, et pour leur ouverture politique, leur développement économique et leur progrès social», a-t-il insisté.

 

Jean-Paul Carteron, président d'honneur, fondateur du Forum de Crans Montana, prend la parole lors de la cérémonie d'ouverture du forum.


Durant les quatre jours du Forum, jusqu’au 21 mars, les débats se concentrent sur le développement de la nouvelle Afrique sur les principes de la stabilité, de la cohésion et de la solidarité, le rôle structurant du Maroc en Afrique, les potentiels de la coopération Sud-Sud dont les focus sont l’intégration des petits États insulaires en développement.

Si les sessions plénières attirent un bon nombre de participants sur les thèmes majeurs comme l’agriculture durable, la sécurité alimentaire et les défis liés aux changements climatiques, les débats des tables rondes mettent l’accent sur le rôle des femmes dans le développement socio-économique, la valeur ajoutée des jeunes, les potentiels de l’économie maritime africaine, les énergies renouvelables, la gestion des ressources naturelles équitable et durable, le phénomène migratoire en Europe via la Méditerranée…  

 

Les journalistes internationaux en action au Centre de la presse du forum.

  
Une aura planétaire

Le Forum de Crans Montana est une organisation internationale non gouvernementale suisse créée en 1986. Il vise à la construction d’un monde plus humain et plus impartial, et encourage la coopération internationale et la croissance globale. Il s’agit également de favoriser les meilleures pratiques et d’assurer un dialogue permanent entre tous ceux qui assument de hautes responsabilités, selon le comité d’organisation.

Grâce à son rayonnement et son prestige depuis plus de 30 ans, ce Forum est devenu une plate-forme unique de rencontres et d’échanges pour les décideurs de haut niveau du monde. Par ailleurs, il est reconnu et travaille avec l’ensemble des grandes organisations internationales, des gouvernements respectés, des entreprises et des organisations non gouvernementales.

 

Des représentants des pays et des organisations internationales lors de l'ouverture du Forum de Crans Montana 2017.


À part Crans-Montana et Genève, de tels forums sont organisés chaque année à travers le monde : Bruxelles, Rabat, Dakhla, Vienne, Bucarest, Bakou, Zagreb, Rome, Sarajevo, Tirana, Athènes, Malte, Bahreïn, etc. Ils représentent des occasions uniques pour les dirigeants d’entreprises et les représentants des gouvernements de mettre en œuvre leurs stratégies, de consolider leurs relations, d’en créer de nouvelles et de développer des opportunités de coopération.

Le Forum de Crans Montana sur l’Afrique et la coopération Sud-Sud s’est réuni à Dakhla ces deux dernières années. Ce furent deux événements majeurs, une extraordinaire réussite avec plus de 2.000 participants représentant 150 pays. Ce succès tient au fait que Dakhla est définitivement le laboratoire de l’Afrique de demain, selon le comité d’organisation.

Les politiques volontaristes du Royaume du Maroc pour ses provinces sahariennes - qui font de Dakhla un modèle pour toute l’Afrique - figurent au menu des débats, toujours selon l’organisateur, notant qu’il s’agit de donner aux citoyens de ces régions «la possibilité d’un dialogue réel avec les acteurs de la politique et de l’économie mondiales».

 

Texte et photos : Thu Hà, de Dakhla/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Le retour du kayaking dans la baie de Ha Long à partir du 1er mai Le Comité populaire de la province de Quang Ninh (Nord-Est), dans sa réunion du 26 avril, a décidé de rétablir l'autorisation du kayaking dans la baie de Ha Long. À partir du 1er mai, ces activités seront rouvertes aux touristes.