29/01/2017 23:20
Ce deuxième jour du premier mois lunaire, de nombreux Vietnamiens à l’intérieur et à l’extérieur du pays sont allés rendre hommage au Président Hô Chi Minh en son mausolée à Hanoï.
Les gens rendent hommage au Président Hô Chi Minh en son mausolée à Hanoï aux premiers jours du Nouvel An.
Photo : Internet

Dào Thi Trang, habitant dans la province de Hai Duong (Nord) : informe «Je viens ici avec ma famille. Comme les autres Vietnamiens, ces jours, je pense aussi au président Hô Chi Minh, un grand héro de la nation. Je profite de cette visite pour dire à mes enfants que s’ils peuvent vivre en paix aujourd’hui c’est grâce au président Hô Chi Minh et que nous sommes ici pour exprimer notre gratitude à l’égard de lui».

Au Centre du pays, les habitants se sont rués vers les pagodes les premier et deuxième jours du nouvel an lunaire pour prier le bonheur, la santé et la prospérité. Plus de 100 pagodes de la ville impériale de Huê se sont ouvertes aux visiteurs. Le bonze supérieur Thich Huê Phuoc gérant la pagode de Tu Lâm explique que se rendre à la pagode aux premiers jours de l’an constitue une belle coutume des Vietnamiens.

Le Têt traditionnel coïncide avec le 40e anniversaire de la fondation de la province de Dông Thap (Sud). Une double joie donc pour les habitants de cette ville méridionale qui croient aussi en le développement de leur localité. Trân Hoàng Dung vivant dans la ville de Cao Lanh : «Tout le monde se précipite vers le temple de la littérature de la ville où de nombreuses activités culturelles et artistiques sont organisées à cette occasion. Que notre pays se développe plus vigoureusement !»

Les champs de lotus sont aussi des lieux incontournables pour les habitants de Dông Thap à cette occasion.
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.