29/10/2016 17:39
Hai Anh, une petite commune située dans la province de Nam Dinh (Nord)', à une centaine de kilomètres au sud de Hanoï, abrite un patrimoine architectural hors du commun qui vous permettra de devenir les témoins privilégiés d’une histoire de cinq siècles.
>>Nam Dinh souhaite étendre la couverture de l'assurance santé
>>Nam Dinh, une terre riche en patrimoines

Le pont couvert Ngoi dans la province de Nam Dinh. Photo : DL/CVN

Situé sur la route menant au village, le pont couvert Ngoi se trouve à 100 m de la pagode Luong et de la maison communale Phong Lac. Ces trois ouvrages emblématiques de la commune datent de la même époque, explique Nguyên Thi Nham, une villageoise : «La pagode Luong, la maison communale Phong Lac et le pont Ngoi sont des témoignages exceptionnels de la splendeur architecturale vietnamienne du début du XVIe siècle. Ils ont été préservés intacts jusqu’à nos jours. Le pont couvert de Ngoi est d’une incroyable beauté. Le 15e jour du 3e mois lunaire, le village organise une grande fête».

Le pont couvert Ngoi enjambe la rivière Trung Giang qui longe la commune de Hai Anh. Il est caractéristique de l’ancienne architecture vietnamienne et se présente comme une longue maison en forme de dragon. Il compte neuf travées soutenues par 18 piliers carrés en pierre. Le toit est couvert de tuiles en forme d’écailles de dragon. Ce pont exceptionnel fait évidemment la fierté des habitants de Hai Anh.

Trân Thi Diu, une villageoise, fait savoir : «Auparavant, il y avait peu de voitures et on empruntait essentiellement ce pont. La route étant plus basse, on accédait au pont en montant trois marches. Le pont a été construit il y a des centaines d’années. Les annales du villages indiquent que ce sont les villageois eux-mêmes qui ont payé les rénovations de ce petit trésor».

Plusieurs ponts en pierre ont été construits à côté de Ngoi, mais les jeunes continuent de choisir le vieux pont comme lieu de rendez-vous. Nguyen Thanh Phuong est lycéenne dans la commune voisine de Hai Minh : «Il fait frais sur ce pont. En plus, c’est un site extraordinaire. J’y viens quand je termine tôt la classe. Nous nous donnons aussi rendez-vous sur ce pont car tout le monde le connaît".

La maison communale Phong Lac date de la fondation du village et était le lieu où se déroulaient les moments forts de la vie communautaire. Si le village est construit sur un terrain ayant la forme d’un dragon couché, le puits situé devant la maison communale est considéré comme son oeil. Les fondateurs des lignées familiales Vu, Hoàng, Pham et Trân sont considérés comme les génies tutélaires du village et leur culte est célébré dans la maison commune Phong Lac.

La pagode Luong est également connue sous le nom de Pagode aux 100 travées. Construite au début du ​XVIe siècle, elle a fait l'objet de plusieurs restaurations, témoignant du style architectural de différentes époques notamment des ​XVIIe et XVIIIe siècle et comprend aujourd'hui 100 travées. Plusieurs stèles racontent la construction du village et de la pagode et le quotidien des villageois. La pagode, le pont couvert et la maison commune font partie de nos comptines populaires, explique Dang Van Phu, un habitant.

«Notre village dispose d’un embarcadère. La comptine de Quân Anh est très connue. Les visiteurs n’oublient jamais le panneau de la maison commune de Phong Lac et les stèles de la pagode Phuc Lâm. Ils se souviennent également du thé au pont de Ngoi et de la soie du marché Luong... », a fait savoir Dang Van Phu

Le pont couvert Ngoi, la pagode Luong et la maison communale Phong Lac offrent un témoignage exceptionnel de l’histoire de la commune de Hai Anh et de l’identité architecturale vietnamienne.
VOV/VNA
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.