09/10/2016 17:16
Le commissaire européen Pierre Moscovici a souhaité samedi 8 octobre un accord sur la dette de la Grèce d'ici la fin de l'année, après le feu vert attendu lundi 10 octobre de l'Eurogroupe au déboursement d'une nouvelle tranche de 2,8 milliards d'euros pour Athènes.
>>Le FMI et la BM appellent à une mondialisation plus inclusive
>>Les divergences entre le FMI et l'UE retardent une solution à la crise, estime Tsipras

Le commissaire européen Pierre Moscovici, le 9 septembre à Bratislava.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Les échanges que nous avons tenus ici au FMI montrent que nous allons dans la bonne direction et j'ai bon espoir qu'à l'Eurogroupe de lundi, nous pourrons constater un accord qui ouvrira la voie au déboursement de la dernière tranche du programme de 2,8 milliards d'euros", a expliqué M. Moscovici au terme de la réunion d'automne du FMI et de la Banque mondiale.

"Une fois que ce sera fait et si les autorités grecques, comme je l'espère, prennent leurs responsabilités pour adopter les réformes nécessaires, il faudra aussi que les autres prennent les leurs", a-t-il ajouté en allusion aux créanciers internationaux. "C'est-à-dire aborder la question de la dette dans un esprit positif et le faire d'ici la fin de l'année parce qu'il y a une fenêtre d'opportunité", a souligné le commissaire européen. "Il faut faire avancer ce dossier étape par étape et il faut avoir l'ambition d'un accord global avec, bien sûr, le FMI à bord. C'est le message que j'ai passé ici à Washington", a-t-il assuré.

Athènes et les pays de la zone euro s'étaient entendus en juillet 2015 sur un troisième plan d'aide prévoyant l'octroi de crédits jusqu'à 86 milliards d'euros à la Grèce qui, de son côté, s'était engagée à un certain nombre de réformes.

Après leur mise en œuvre, la zone euro avait versé en juin une tranche de crédits de 7,5 milliards d'euros à Athènes pour lui permettre de rembourser des crédits antérieurs. Le versement de 2,8 milliards d'euros supplémentaires lundi 10 octobre est conditionné à la poursuite des réformes.

Le FMI a de nouveau appelé l'UE à alléger la dette grecque, tout en insistant sur les coupes dans les retraites, rabotées à plusieurs reprises ces dernières années. Soumise à des politiques d'austérité draconiennes, la Grèce peine toujours à sortir de la récession malgré l'amélioration de ses finances.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam

Hai Phong, la ville des flamboyants Hai Phong est une ville portuaire du Nord et la troisième agglomération du pays après Hô Chi Minh-Ville et Hanoï. Depuis longtemps, elle est surnommée la «Ville des flamboyants».