19/11/2016 22:54
Plus de 500 Vietnamiens résidant à l'étranger ont participé, les 12 et 13 novembre, à la 3e conférence des Viêt kiêu sur le thème «Les Viêt kiêu conjuguent leurs efforts pour le développement rapide et durable et l’intégration internationale de Hô Chi Minh-Ville». Ils ont été invités à réfléchir sur les questions urgentes et à long terme de la mégapole du Sud.
>>Fin de la conférence des Viêt kiêu à Hô Chi Minh-Ville
>>Contribution des Viêt kiêu au développement de ressources humaines qualifiées
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc prend la parole lors de la 3e conférence des Vietnamiens de l’étranger, le 12 novembre à Hô Chi Minh. 
Photo : VNA/CVN


La communauté vietnamienne constitue une partie indissociable du pays. Elle est la passerelle de l’amitié entre le Vietnam et les pays du monde. Le ministère vietnamien des Affaires étrangères a récemment lancé plusieurs programmes et actions pour faciliter le retour des Viêt kiêu au pays dans le cadre d’échanges commerciaux et financiers. La conférence «Les Viêt kiêu conjuguent leurs efforts pour le développement rapide et durable et l’intégration internationale de Hô Chi Minh-Ville» est le premier événement majeur de ce type organisé à Hô Chi Minh-Ville, locomotive du pays en termes d’ouverture et d’intégration internationale.

Conjuguer les efforts pour développer
les sciences et technologies


Hô Chi Minh-Ville se fixe pour objectif de devenir un grand centre économique, financier, commercial et scientifique et technologique d’Asie du Sud Est. Les sciences, les technologies et l’innovation sont la force essentielle du développement socioéconomique et du développement de l’économie du savoir. «Si Hô Chi Minh-Ville est capable de développer ses propres technologies, elle pourra résoudre ses problèmes et ceux du pays. Elle sera pionnière et exportatrice de technologies. Cela nous permet de maîtriser les technologies, de les vendre et de ne plus dépendre d’elles»,
a dit le professeur-docteur Vu Lê Hai, de l’université Monash à Melbourne en Australie

Les participants ont estimé qu’il était nécessaire de créer un écosystème du savoir à Hô Chi Minh-Ville pour être en mesure de fabriquer des produits et des services de haute valeur ajoutée. Il s’agirait essentiellement de biens immatériels comme des brevets d’innovation et des inventions et de doter d'un contingent d’ingénieurs qualifiés. «Je voudrais proposer aux entreprises de contribuer au développement des sciences et des technologies. Les Vietnamiens sont très intelligents, ils sont capables de remporter des prix de recherche internationaux. Mais les entreprises et le secteur de la recherche scientifique ont peu de relations. Je propose la création d’un fonds de développement scientifico-technologique. Les entreprises pourraient affecter une partie de leurs bénéfices à ce fonds. Elles peuvent aussi choisir d'apporter leur concours aux établissements de recherche et aux universités de leur choix», a confié Phan Bich Thiên, une chercheure vietnamienne en Hongrie.
 

Le vice-Premier ministre Pham Binh Minh (aux lunettes) rencontre des Viêt kiêu lors de la 3econférence des Vietnamiens de l’étranger, le 12 novembre à Hô Chi Minh-Ville. 

Photo : Thê Anh/VNA/CVN



Attachés au développement national

Les Viêt kiêu ont proposé plusieurs idées pour favoriser le développement de Hô Chi Minh-Ville dont l’édification à titre expérimentale d’une ville de start-up et d’une ville intelligente. Ils ont aussi abordé des questions stratégiques pour le pays dont l’enseignement, la formation, le développement socio-économique, les sciences et les technologies et les manières d'encourager les investissements. Cette conférence a permis aux autorités et aux habitants de Hô Chi Minh-Ville de rencontrer les Viêt kiêu et de croiser leurs besoins et attentes. «Je pense que notre succès réside dans la conjugaison de deux éléments. D’abord, c’est l’aspiration des Viêt kiêu qui s’orientent vers la mère Patrie et vers Hô Chi Minh-Ville. Ensuite, c’est la volonté des autorités, des habitants de Hô Chi Minh-Ville. Le but est de mobiliser ces 3 acteurs pour faire de Hô Chi Minh-Ville la fierté du pays pour tout Vietnamien vivant à l'étranger»,
a indiqué le vice-ministre des Affaires étrangères Vu Hông Nam, chef du comité organisateur de cette conférence.
 

Hô Chi Minh-Ville appelle les intellectuels Viêt kiêu à participer au développement de la ville. 

Photo : Phuong Vy/VNA/CVN



Lors de la conférence, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a invité les entrepreneurs vietnamiens et ceux résidant à l’étranger à se rapprocher pour exporter les produits et services vietnamiens à l'international et implanter des usines de production sur le territoire. Les intellectuels Viêt kiêu doivent participer à la recherche scientifique, à l’application scientifico-technologique, à l’éducation et à la formation, aux projets sociaux et humanitaires au Vietnam.

En 2015, la communauté des Vietnamiens à l'étranger a envoyé 12,5 milliards de dollars pour développer la production et le commerce et aider leurs familles au Vietnam. «Quelles que soient leurs conditions de vie et en dépit des idées contradictoires sur la réalité du pays, les Viêt kiêu ont toujours de l’amour pour leur pays natal. Conjuguons nos efforts pour édifier un Vietnam puissant et prospère à la taille d’autres pays du monde", a souligné l
e Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Les responsables du pays et de Hô Chi Minh-Ville ont écouté et apprécié les avis des Viêt kiêu. Aujourd'hui, ils souhaitent mobiliser leurs importantes ressources en faveur du Renouveau et du développement durable du pays et de Hô Chi Minh-Ville, la locomotive du pays dans le processus d’ouverture et d’intégration internationale.

 

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.