18/11/2016 18:15
La Banque centrale mexicaine a rehaussé jeudi 17 novembre son taux directeur de 50 points de base, à 5,25%, après l'élection à la présidence des États-Unis de Donald Trump qui a provoqué la semaine dernière la chute du peso.

>>Wall Street : nouveau record du Dow Jones, le Nasdaq baisse
 

Affichage des taux de change entre le dollar et le peso ainsi que d'un taux d'intérêt dans une banque de Mexico, le 9 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN


Dans un communiqué, l'institution souligne que l'élection américaine "a provoqué une augmentation de la volatilité des marchés financiers dans chaque région". "Avec cette mesure, nous cherchons à contrer les pressions inflationnistes", indique le communiqué.

La devise mexicaine avait franchi la semaine dernière la barrière psychologique des 20 puis 21 pesos le dollar face à la crainte de politiques protectionnistes de Trump pouvant toucher le Mexique.

Le peso a légèrement repris de la vigueur cette semaine, s'échangeant à 20,6 pesos le dollar mercredi soir 16 novembre.

Selon Sofia Santoscoy, analyste chez Bursametrica, cette légère récupération s'explique par le fait que Trump a semblé tempérer un peu ses promesses de campagne après sa victoire.

La plupart des analystes anticipaient cette hausse du taux directeur pour contrôler l'inflation, qui a légèrement dépassé ce mois-ci les prévisions du gouvernement fixées à 3%, selon Santoscoy.

L'objectif de la banque centrale mexicaine "est toujours la stabilité des prix", commente l'analyste à l'AFP.

Donald Trump a provoqué l'inquiétude des investisseurs en affichant son intention de renégocier, voire d'enterrer, l'accord de libre-échange nord-américain (Aléna), qui rassemble les
États-Unis, le Canada et le Mexique.

Il a aussi menacé de bloquer les envois de devises vers leurs familles pour les immigrants mexicains installés aux
États-Unis, afin d'obliger le Mexique a financer la construction d'un mur à la frontière.

La banque centrale mexicaine indique dans son communiqué que s'il est "encore difficile" de savoir les détails des politiques économiques qui seront menées par l'administration Trump, "le risque que cela implique a eu un impact important sur les marchés financiers nationaux".

L'économie nationale fait face à "une grande incertitude", ajoute l'organisme monétaire et des risques externes pourraient accentuer encore la dépréciation du peso.

La banque indique que l'inflation pourrait dépasser l'objectif de 3% en 2017.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte du Festival du chant des amateurs du Sud

Les plages du Vietnam parmi les moins chères du monde En ce qui concerne le coût des repas, de la crème solaire... les plages du Vietnam sont parmi les moins chères du monde, selon l’indice des prix à la plage réalisé par Telegraph Travel sur 310 plages de 70 pays.