08/01/2017 08:59
L’Assemblée nationale (AN) a adopté récemment la résolution sur le plan de développement socio-économique pour 2017, qui vise un taux de croissance du PIB de 6,7%.
>>Le gouvernement privilégie
la croissance économique en 2017

>>Hô Chi Minh-Ville maintient sa croissance économique et son bien-être social
>>L’économie nationale entame l’année 2017 avec optimisme

Pour 2017, la stabilité économique et le contrôle de l’inflation restent la priorité du gouvernement.  Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Le plan de dévelop-pement socio-économique pour 2017 table sur une augmentation de 6% à 7% du chiffre d’affaires à l’export, un déficit commercial d’environ 3,5%, et une progression de l’indice des prix à la consommation de 4%. Le total de l’investissement dans le développement social devrait atteindre 31,5% du PIB, et le taux de pauvreté, diminuer d’entre 1% et 1,5%.

Le plan cible aussi une économie stable, une restructuration économique associée à un changement de modèle de croissance et à une meilleure compétitivité économique, en promouvant la croissance, en assurant le bien-être social, en veillant à la vie de la population et en protégeant l’environnement.

Un environnement de paix et de stabilité

Aux termes de ce plan, il faut être résolu à protéger l’indépendance, la souveraineté, l’intégrité du territoire, la sécurité nationale, la stabilité politique, ainsi que l’ordre public et la sécurité, en améliorant les activités extérieures, en s’intégrant activement au monde et en créant un environnement de paix et de stabilité au service du développement national. Dans cette nouvelle résolution, l’AN demande à l’ensemble du peuple vietnamien dans comme hors du pays de valoriser le patriotisme, d’être solidaire, d’exploiter les ressources internes, de saisir les opportunités et de surmonter les difficultés et défis pour mettre en œuvre au mieux ce plan de développement socio-économique pour 2017.

Il sera difficile d’atteindre une croissance de 6,7% cette année, l’estimation étant de 6,33%. «En 2016, l’objectif de croissance n’a pas été atteint en raison des catastrophes naturelles qui ont causé des pertes importantes au pays. Compte tenu de l’amélioration de l’environnement des affaires et de la mise en oeuvre du plan global sur les finances et l’investissement publics et la restructuration de l’économie pour la période 2016-2020 et de mobilisation, de répartition et d’emploi plus efficace des ressources nationales et internationales, l’Assemblée nationale a décidé de maintenir un objectif de 6,7%», notifie Vu Hông Thanh, chef de la Commission économique de l’Assemblée nationale.

Des mesures innovantes seront mises en place

Pour atteindre cet objectif, le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, a indiqué que l’investissement social devrait atteindre 1,6 million de milliards de dôngs, ce qui représente une augmentation de 10% par rapport à 2016 et 31,5% du PIB.

Pour atteindre 6,7%, Nguyên Duc Thanh, directeur de l’Institut d’études économiques et politiques, demande au gouvernement de prendre des mesures à effet immédiat. «Des dispositifs adaptés doivent être mis en place et, pour ce faire, les ministères et les localités doivent coordonner leurs efforts pour agir efficacement. Il est essentiel de proposer un environnement des affaires plus favorable aux investisseurs et aux entreprises, de lutter contre la concurrence déloyale, les ententes illicites et autres monopoles. Les entreprises doivent aussi améliorer la productivité de leurs salariés», estime-t-il.

Dans son rapport présenté lors de la récente 2e session de la XIVe législature de l’Assemblée nationale, le gouvernement appliquera une politique monétaire flexible en 2017. Le taux d’intérêt sera ajusté en fonction des évolutions du marché et du taux d’inflation.

Le but est de s’assurer de disposer de suffisamment de capitaux pour l’économie, notamment pour les secteurs prioritaires comme l’agriculture, les zones rurales, les PME, l’industrie auxiliaire, ou encore les hautes technologies. Le pays va poursuivre une politique financière plus stricte en diminuant les dépenses publiques et en cherchant à diversifier ses sources de financement du développement, l’idée étant de d’attirer davantage d’investissements directs étrangers afin de moderniser les infrastructures. Le Vietnam reste déterminé à perfectionner sa législation afin de rendre plus favorable son environnement des affaires.
 
Thê Linh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les marionnettes de Bao Hà, un art à préserver

Cân Gio et ses richesses maritimes On associe souvent Cân Gio aux fruits de mer. Ainsi, développer le tourisme gastronomique est un objectif important afin d’attirer encore plus de touristes vietnamiens et étrangers.