11/05/2017 17:47
>>Accord préliminaire entre la Grèce et ses créanciers

La Commission européenne a largement revu à la baisse ses prévisions de croissance pour la Grèce en 2017 et 2018, en raison de sa "faible performance économique" fin 2016 et de l'incertitude qui entoure le plan européen d'aide à Athènes. Dans ses prévisions de printemps, l'exécutif table sur une croissance de 2,1% en 2017 et de 2,5% en 2018. Le 13 février, lors de ses précédentes prévisions, la Commission avait anticipé une croissance de 2,7% en 2017 et de 3,1% en 2018. Cette baisse s'explique par "la faible performance" enregistrée par la Grèce au quatrième trimestre 2016, dont les effets sur 2017 seront moins importants qu'attendu. "En second lieu, le retour de la confiance des investisseurs et des consommateurs devrait être retardé" par les incertitudes qui entourent la poursuite du troisième plan de sauvetage à la Grèce. La Grèce et ses créanciers ont convenu en juillet 2015 d'un plan d'aide de 86 milliards d'euros, étalé sur trois ans, mais le FMI a jusqu'à présent refusé d'y participer financièrement au motif que les objectifs étaient irréalistes et que la dette d'Athènes était insoutenable.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte du Festival du chant des amateurs du Sud

Les plages du Vietnam parmi les moins chères du monde En ce qui concerne le coût des repas, de la crème solaire... les plages du Vietnam sont parmi les moins chères du monde, selon l’indice des prix à la plage réalisé par Telegraph Travel sur 310 plages de 70 pays.