29/11/2016 18:46
L'Ukraine inaugure ce mardi 29 novembre le dôme de confinement qui recouvre le réacteur accidenté de la centrale nucléaire de Tchernobyl, un projet hors normes de deux milliards d'euros financé par la communauté internationale et qui doit assurer la sécurité du site pour les 100 ans à venir.
>>Le dôme de protection géant de Tchernobyl entame sa mise en place
>>L'Ukraine marque le 30e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Photo fournie par le service de presse de la BERD, le 14 novembre, montrant le nouveau sarcophage recouvrant la centrale de Tchernobyl, en Ukraine.
Photo : AFP/VNA/CVN

En forme d'arche, cette cloche de confinement, qui sera inaugurée lors d'une cérémonie débutant à 10h00 GMT, est une ossature métallique de 25.000 tonnes (36.000 tonnes avec les divers équipements prévus), de 108 m de haut et de 162 m de long.

"Ce qui revient à pouvoir couvrir le Stade de France ou la Statue de la Liberté", résume dans un communiqué Novarka, coentreprise des groupes français Bouygues et Vinci, qui a conçu et réalisé l'arche.

D'une durée de vie d'au moins 100 ans, selon les constructeurs, elle doit permettre de confiner les matières radioactives et le sarcophage existant. De plus, la cloche de confinement dispose d'équipements qui vont permettre de procéder aux opérations futures de démantèlement du réacteur numéro 4.

En 206 jours, un "sarcophage", d'une ossature métallique de 7.300 tonnes et composé de 400.000 mètres cubes de béton, a été construit par 90.000 personnes dans des conditions très difficiles, afin d'isoler le réacteur accidenté, raconte Anna Korolevska, directrice adjointe du Musée de Tchernobyl à Kiev.

AFP/VNA/CVN
 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Festival des lanternes géantes de la République de Corée à Hanoï Des lanternes colorées créées par des artisans de la République de Corée seront présentées pour la première fois lors d'un festival qui débutera le 3 décembre à Hanoï.