03/05/2017 20:43
Les deux plus grandes villes du Vietnam - Hanoï et Hô Chi Minh - sont les plus prisées par les touristes. Pourtant, les villes côtières ont tendance à usurper la place des deux plus grandes destinations touristiques du pays.
>>Jours fériés : les touristes à l’assaut des stations balnéaires
>>Nha Trang accueille 2.200 croisiéristes étrangers
>>Quelque 4.600 croisiéristes étrangers débarquent au Vietnam en trois jours

La ville côtière de Nha Trang (province de Khanh Hoà, Centre), une destination incontournable de nombreux touristes étrangers.
Photo : CTV/CVN

Selon les statistiques, le secteur touristique vietnamien est en forte croissance.

En 2016, le Vietnam a accueilli environ 10 millions de touristes étrangers, soit trois fois plus par rapport aux chiffres d’il y a dix ans. D’après le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, si le rythme actuel du développement du tourisme se maintient, ce nombre pourrait atteindre 18 millions en 2030.

«Ces données sont assez positives. Néanmoins, si on les compare à celles d'autres pays de l'ASEAN comme la Thaïlande ou la Malaisie, le nombre de touristes étrangers au Vietnam n’arrive qu’à leur moitié», a annoncé Troy Griffiths, PDG adjoint de Savilles Vietnam, spécialisé dans les services immobiliers.

Outre le paysage magnifique, l’exemption de visa pour les touristes de certains pays et les frais de voyage peu élevés sont les principaux éléments qui attirent les étrangers vers le Vietnam.

En ce qui concerne le marché intérieur, la forte amélioration du revenu de la population de ces cinq dernières années a largement contribué à la croissance du tourisme national. De plus, le développement de l’aviation à bas prix est également un facteur très important.

Afin de promouvoir davantage le marché du tourisme intérieur, le gouvernement a récemment légalisé, sous certaines conditions et restrictions, les jeux de hasard et d’argent pour les citoyens vietnamiens qui étaient interdits au Vietnam. Ces efforts revêtent d’une grande importance dans le soutien au secteur touristique.

Les villes côtières, des destinations populaires

Des touristes à Hon Chông, Nha Trang (Centre).
Photo : Hoàng Phuong/CVN

Hanoï et Hô Chi Minh-Ville sont actuellement les villes les plus prisées du pays. Cependant, elles risquent de se faire détrôner puisque l’attention des touristes étrangers est davantage tournée vers les villes côtières.

Auparavant, elles étaient les seules villes du Vietnam connectées directement par les lignes aériennes internationales. À l’heure actuelle, grâce à la construction de plusieurs aéroports internationaux, les touristes peuvent se rendre plus aisément vers les lieux de leur choix. Les stations balnéaires comme Dà Nang, Nha Trang (Centre) ou Phu Quôc (Sud) sont ainsi devenues des sites de plus en plus visités.

Les villes côtières vietnamiennes sont de plus en plus plus appréciées que les grandes villes. Avec un climat tropical distinctif, de belles plages accompagnées de nombreux lieux de divertissement et de visite, elles sont des destinations adaptées à des voyages de longues durées. La durée moyenne des séjours dans ces villes est d’environ trois jours. Notons qu’à Hô Chi Minh-Ville, cette durée est de seulement un jour.

Huy Hoàng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam