03/10/2016 10:48
Le but de la victoire dans les dernières minutes, rendant le pouvoir à Nice dimanche 2 octobre (2-1 contre Lorient), puis un carton rouge : Mario Balotelli a encore détonné, alors que Marseille a encore déchanté (1-1 à Angers).
>>Ligue 1 : Monaco et PSG, les autoritaires
>>Ligue 1 : Rennes sauve in extremis sa belle série à domicile

La star Mario Balotelli, auteur d'un but décisif pour Nice, exclu contre Lorient à l'Allianz Riviera, le 2 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN

La 8e journée de Ligue 1 s'est achevée en soirée par le succès de Lyon contre Saint-Étienne dans le derby (2-0).

C'est "Super Mario" et c'est ballot...

Quel drôle de match pour l'attaquant italien ! Hormis une tête mal ajustée et un contrôle raté le privant d'un face-à-face avec le gardien, l'attaquant a été totalement transparent... jusqu'à la 86e minute, où Balotelli enroulait une superbe frappe dans la lucarne droite, scellant la victoire. Cinquième but en trois matches de L1, après deux doublés déjà retentissants. C'était "Super Mario".

Mais l'Italien a assorti son nouveau fait d'armes d'une exclusion en fin de partie (90e+2), à ranger dans la catégorie "deux cartons jaunes bêtes" : il a célébré son but en retirant son maillot pour le faire tournoyer, puis a écopé d'un second avertissement, plutôt sévère, lors d'une altercation, tête contre tête, avec le défenseur lorientais Moreira.

"On a eu des difficultés à le trouver en première période, moins ensuite car il a fait plus d'appels dans l'axe", a dit son entraîneur Lucien Favre, qui a salué son "but exceptionnel".

Il fallait bien un nouvel exploit de l'attaquant controversé pour faire la décision, car Nice, peut-être fatigué par son voyage en Russie jeudi (revers 5-2 à Krasnodar en C3), a été très balloté dans le jeu. Mais le Gym, qui a rendu un hommage à son ancien entraîneur René Marsiglia récemment décédé, reste donc en tête du classement pour la troisième journée consécutive.

Sergi Darder et Rachid Ghezzal (No11) tous deux buteurs pour Lyon contre Saint-Étienne au Parc OL, le 2 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN

La veille, Monaco avait signé le score du week-end, un 7-0 réussi à Metz. Après la trêve internationale, l'ASM ira se frotter à Toulouse, qui a calé à Caen (1-0) après être monté sur le podium à l'issue de la journée précédente.

Le derby pour Lyon

Lyon a remporté le premier derby disputé dans son Parc OL, avec des buts de Darder (41e) et Ghezzal (88e). L'OL, qui restait sur deux défaites (1-0 à Lorient et à Séville en L1 et C1), en profite pour bondir à la cinquième place, à trois longueurs du podium.

Saint-Étienne (9e), à un point de son rival, subit sa deuxième défaite en 14 matches toutes compétitions confondues. La série noire des blessures s'est allongée chez les Verts, lorsque Hamouma a dû sortir, dès la 25e minute (genou), avant que Beric soit remplacé à la pause.

Dans un match dense en occasions, ce sont surtout les gardiens Lopes et Ruffier qui ont brillé.

Marseille frustré

Marseille menait 1-0 grâce à Thauvin (64e) et il restait quelques secondes à jouer, quand Capelle a arraché l'égalisation pour Angers (1-1). L'OM est tombé de haut, plus exactement du top 10 du classement qu'il comptait fréquenter pour la première fois de la saison avec ce premier succès à l'extérieur qui se dessinait. Il reste donc mal classé, 14e, et à deux points seulement de la zone rouge.

Florian Thauvin, buteur avec Marseille sur le terrain du SCO Angers, le 2 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN

Après la trêve, l'équipe de Franck Passi recevra le promu Metz puis affrontera le PSG au Parc des Princes.

Paris souverain

Défait à Toulouse (2-0) puis laborieux en Bulgarie contre le Ludogorets Razgrad en Ligue des champions (3-1), Paris devait prioritairement se rassurer, samedi 1er octobre contre Bordeaux. Mission accomplie (2-0).

Et même ultra accomplie : le PSG a totalement éteint son adversaire dans le jeu, Cavani a inscrit un nouveau doublé (meilleur buteur de L1 avec 8 buts), Ben Arfa a retrouvé le terrain après trois semaines hors du groupe, et des ultras se sont regroupés dans le Parc des Princes pour la première fois depuis le plan Leproux de 2010, sans problème, pour animer un peu plus les tribunes.

Est-ce la revanche de Laurent Blanc ? Son successeur Unai Emery a aligné mercredi et samedi une équipe en 4-3-3 très proche dans la composition et le style de jeu du standard élaboré par l'ex-entraîneur parisien.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

L'InterContinental Danang reconnu L'InterContinental Danang Sun Peninsula Resort a dépassé de grands noms du secteur pour gagner le prix prestigieux de "Meilleur resort de luxe du monde" (World's Leading Luxury Resort 2016), lors de la cérémonie de remise des "World Travel Awards - WTA" organisée le 2 décembre aux Maldives.