01/10/2016 15:28
Rennes, qui a raté un pénalty et joué en supériorité numérique lors des 25 dernières minutes, a arraché la victoire dans les arrêts de jeu (1-0) contre Guingamp, vendredi 30 septembre, en ouverture de la 8e journée de Ligue 1.

>>Ligue 1 : Marseille gagne enfin, Nice reste leader
>>Ligue 1 : Monaco se reprend, Lyon trébuche encore
 

Les joueurs de Rennes se congratulent après un but contre Guingamp, le 30 septembre au Roazhon Park.
Photo : AFP/VNA/CVN


Au classement, Rennes dépasse son rival régional et grimpe provisoirement à la 7e place avec 13 points, alors que l'En-Avant est 9e avec 11 unités.

On attendait beaucoup de ce premier "Celtico" - le nom déposé par les deux clubs auprès de l'Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi) pour désigner ce derby -, mais c'est surtout la maladresse des deux équipes dans les 20 derniers mètres qui le caractérise.

Il a fallu attendre les derniers instants de la rencontre pour voir Rennes marquer sur un contre bien par le jeune Adama Diakhaby, entré à la 77e, dont la reprise de volée a fait mouche (1-0, 90+3).

Rennes enchaîne donc un quatrième succès de suite à domicile depuis le début de la saison.

Le tournant du match aura été ce pénalty sifflé par l'arbitre Nicolas Rainville à la suite d'une simulation grossière de Paul-George Ntep (65e). M. Rainville adressait même un deuxième carton jaune à Moustapha Diallo pour cette poussette-fantôme, contraignant l'En-Avant à finir à dix.

Heureusement pour l'équité sportive, Karl-Johan Johnsson a stoppé la tentative de Grosicki, même si à dix son équipe a fini par craquer. Car Guingamp, qui a volontiers laissé la possession de balle à Rennes pour jouer les contres, avait plutôt été le plus dangereux jusqu'ici.

Les difficultés offensives

Thibaut Giresse (29e) et Marcus Coco (44e) avaient ainsi eu le but au bout du pied sur deux centres en retrait, mais les deux milieux de terrains n'avaient pas réussi à cadrer leur frappe.

À dix minutes de la fin, Yannis Salibur n'était pas plus précis après un service de Jimmy Briand qui avait bien négocié un trois contre un.

Du côté rennais, malgré ces trois nouveaux points, les difficultés offensives restent un point noir majeur, à l'instar d'un Giovanni Sio qui a raté à peu près tout ce qu'il a entrepris avant de sortir sous les sifflets copieux des supporteurs rennais après une heure de jeu.

Avant sa simulation, Paul-Georges Ntep a donné, en revanche des signes encourageants de retour en forme, réussissant de beaux débordements, surtout en première période, même si il a péché dans la dernière passe.

La trêve internationale qui s'annonce va faire du bien aux deux équipes. Rennes doit encore peaufiner le jeu que tente de lui inculquer Christian Gourcuff, tandis que Guingamp pourra souffler, car il dispose d'un effectif moins fourni que son adversaire du soir.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.