16/03/2017 15:26
Originaire du Sud de l’Europe, l’hysope (nom botanique Hyssopus officinalis et nom vietnamien Cây bài huong) pousse à l’état sauvage sur le pourtour méditerranéen, notamment dans les Balkans et en Turquie, de préférence dans les lieux ensoleillés et secs et dans les jardins.

>>Pluchea indica
>>Le genévrier
>>L’origan
 

L’hysope. Photo : Archives/CVN


L’hysope est cultivée en plante d’ornement et en aromate. C’est un sous-arbrisseau buissonnant, fortement aromatique, à tiges ligneuses à la base, quadrangulaires et velues, à feuilles en verticilles, oblongues, à fleurs en verticilles  à l’aisselle des feuilles.

* Parties utilisées : sommités fleuries, huile essentielle. On récolte les sommités fleuries au moment de la floraison de la plante, en été.

* Constituants connus : marrubine (principe amer), flavonoïdes, huile essentielle (pinocamphone et thuyone), tanins.

* Propriétés : anti-inflammatoire, apéritif, digestif, diurétique et résolutif.

* Effets et usages médicinaux :

+ Trop sous-estimée, l’hysope possède des propriétés aussi bien sédatives que toniques. Elle soigne efficacement la bronchite et les affections respiratoires, notamment en cas de sécrétions abondantes.

+ En raison de ses propriétés sédatives, la plante est efficace en cas d’asthme aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant, notamment lorsque l’affection se double d’une congestion des muqueuses.

* Préparations et usages :

+ Décoction : une poignée pour un litre d’eau. Faire bouillir trois minutes et laisser tirer.

+ Tisane pour la ligne : cette tisane à boire durant le régime comprend ce mélange (60 g de sommités d’hélichryse, 20 g de sommités d’hysope, 20 g de racines de chiendent).

Le décocté se prépare en faisant bouillir pendant 15 minutes quatre cuillerées de ce mélange dans un litre d’eau avant de filtrer. Le liquide se boit au cours de la journée, éventuellement dilué avec un peu d’eau.

Attention : Le pino-camphone et la thuyone dans l’huile essentielle sont toxiques. Celle-ci pouvant provoquer des crises d’épilepsie, on ne doit l’utiliser que sous contrôle médical.


Dr  Doàn Van Tân/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
Le pousse douce [26/03/2017 07:46]
Pluchea indica [11/03/2017 08:59]
Le genévrier [05/03/2017 08:55]
L’origan [25/02/2017 07:02]
La linaire [18/02/2017 10:32]
L’ophiopogon [12/02/2017 07:09]
L’acacia d’Arabie [05/02/2017 08:36]
Le thym commun [15/01/2017 14:09]
Le bois de Gaïac [07/01/2017 15:58]
Le vomiquier [31/12/2016 15:42]
Le cèdre [24/12/2016 09:25]
Le kolatier [18/12/2016 07:55]
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français