17/10/2016 17:10
Selon le Département général des Douanes, entre janvier et août, les exportations nationales de bois et d’ameublement ont dégagé un montant de plus de 4,4 milliards de dollars (+1,4% en variation annuelle).
>>Exportations de bois : 4,4 milliards de dollars entre janvier et août
>>Forte baisse des importations de bois et d’ameublement
>>Bois et ameublement : près de 1,5 milliard de dollars d’exportations en trois mois
>>Bond des exportations de bois et de meubles en bois aux États-Unis

Entre janvier et août, les exportations nationales de bois et d’ameublement ont dégagé un montant de plus de 4,4 milliards de dollars.
Photo : Dinh Huê/VNA/CVN

Cette année, ce secteur national vise un chiffre d’affaires à l’export de 7,2-7,6 milliards de dollars, pour une croissance de 10% par rapport à 2015.

Depuis le début de l’année, les États-Unis sont demeurés en tête des débouchés avec près de 40% du total, soit 1,75 milliard de dollars. Viennent ensuite le Japon (644 millions de dollars ; 14,6%), la Chine (637 ; 14,5%), la République de Corée (376 ; 8,5%). Une forte croissance en valeur par rapport à la même période de l’an dernier a été notée chez la majorité des marchés importateurs.

Selon un représentant de l’Association nationale du bois et des produits sylvicoles (Vifores), à l’heure actuelle, les meubles en bois du Vietnam sont de plus en plus prisés sur le marché américain grâce à leur qualité et aussi au fait que les entreprises nationales ont bien appliqué la loi Lacey (loi interdisant le commerce de bois illégal).

"La partie américaine a besoin d’importer pour 30 milliards de dollars de bois et d’ameublement par an, alors que les exportations nationales de ces produits sur ce marché n’ont atteint que 2,65 milliards de dollars en 2015. Clairement, les opportunités sont immenses", a-t-il ajouté.

Depuis le début de l’année, les États-Unis sont demeurés en tête des débouchés.
Photo : Thanh Vu/VNA/CVN

Cependant, ces derniers temps, un grand nombre d’investisseurs venus de Chine, de Hongkong (Chine) et de Taïwan (Chine) ont délocalisé au Vietnam leurs usines de production et de transformation d’ameublement en vue de profiter au maximum des intérêts apportés par le traité de partenariat transpacifique (TPP), notamment en termes de taxes douanières.

Cette délocalisation générera inévitablement une âpre concurrence pour les entreprises domestiques. À quoi s’ajoutent les risques de procès anti-dumping sur les marchés des États-Unis, du Japon et de l’UE du fait de la forte hausse des exportations vietnamiennes d’ameublement à bas coût.

CPV/VNA

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Mois du tourisme d’An Giang 2017 Rencontre avec le chef Martin Yan, festival de course de bœufs, festival de Ba Chua Xu à Châu Dôc… font partie de la série d'événements de la Semaine de la culture gastronomique et touristique d’An Giang, qui s’inscrit dans le cadre du Mois du tourisme d’An Giang.