13/05/2017 08:10
Jeune, beau, courtois et pétillant, voici Vu Thành An. Si cet escrimeur d’élite fait régulièrement parler de lui, c’est aussi grâce à son palmarès international qu’il doit à des prédispositions sportives certaines et une rigueur à toute épreuve à l’entraînement.
>>Sportifs cibles : chacun peut tirer son épingle du jeu
>>Le Vietnam remporte deux médailles d’or aux Championnats d’Asie du Sud-Est 2016
>>Lê Dung, le sabre, le feu et l’eau

Avantagé par son 1m80 et par sa détermination, Vu Thành An est en train de se faire un nom dans le monde de l’escrime.
Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN
Né en 1992, Vu Thành An est le fer de lance de l’escrime vietnamien aussi bien dans les épreuves individuelles que par équipes. En seulement dix années de pratique, il possède une collection de médailles à faire pâlir la plupart des sportifs professionnels (voir encadré). La dernière en date étant une médaille de bronze remportée aux Championnats d’Asie d’escrime disputés du 14 au 18 avril 2016 dans la ville chinoise de Wuxi, durant l’épreuve individuelle de sabre masculine. Une première pour le Vietnam dans l’histoire de ces championnats.

Une année pleine de succès

Aux Jeux olympiques de Rio (Brésil) de 2016, Thành An a eu l’honneur d’être le porte-drapeau de la délégation sportive vietnamienne à la cérémonie d’ouverture. Bien qu’il soit reparti sans médaille autour du cou, il a remporté une victoire impressionnante face à l’Italien Dìego Occhiuzzi, alors classé 13e mondial et vice-champion olympique en titre.

À l’issue de la 28e édition des Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games) qui s’est tenue en juin 2016 à Singapour, Thành An a rapporté au Vietnam deux médailles d’or parmi les cinq de la sélection nationale d’escrime. Ces performances ont propulsé cette dernière à la première place du classement par nations.

Derrière tous ces succès, le jeune athlète a parfois pensé à jeter l’éponge. En effet, au début de cette décennie, les membres de l’équipe nationale ont connu des complications en raison de conditions d’entraînements inadaptées. Par ailleurs, ils n’ont pas pu suivre un régime nutritionnel adapté, faute de difficultés budgétaires. Thành An s’est donc retiré des entraînements pendant un certain temps.

«Pour un sport de combat comme l’escrime, un entraînement régulier et la participation à des compétitions jouent un rôle majeur. Ils permettent aux sportifs d’emmagasiner de l’expérience et de progresser rapidement et efficacement. Sans ces derniers, il est difficile d’exploiter pleinement le potentiel des athlètes», a souligné Vu Thành An.

Mais l’escrime présente un grand intérêt sportif pour la délégation sportive vietnamienne en vue des Jeux olympiques. Les temps éloignés de cette discipline lui ont donné davantage de détermination.

«Le plus grand point fort de Thành An réside dans son sérieux et sa volonté, que ce soit sur le plan nutritionnel ou au niveau des conditions d’entraînement. Il cherche toujours à améliorer sa technique, grâce à des vidéos et les échanges avec d’autres professionnels et ses adversaires», a affirmé Pham Anh Tuân, le directeur du club d’escrime de Hanoï.

Un athlète au potentiel évident

Vu Thành An en or aux SEA Games 2016 à Singapour.
Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN

Thành An a décroché de nombreuses médailles aux SEA Games entre 2011 et 2016 et plusieurs autres aux Championnats d’Asie du Sud-Est. «Thành An fait partie des sportifs remplis d’ambition qui sont difficilement satisfaits de leurs accomplissements. À tel point qu’ils continuent à s’entraîner, sans relâche, pour améliorer leurs performances», a estimé Pham Anh Tuân. 

Présentement, Thành An parfait ses techniques avec ses coéquipiers au Centre d’entraînements et de compétitions d’éducation physique et des sports de Hanoï, à My Dinh, sous la tutelle d’experts étrangers. Son objectif  est de terminer à la première place des prochains SEA Games et de continuer à briller aux championnats d’escrime en Asie dans les épreuves individuelles et par équipes. À l’avenir, il souhaite figurer parmi les 20 meilleurs escrimeurs mondiaux. Concernant les Jeux d’Asie de 2018 et JO de Tokyo de 2020, il s’est fixé l’objectif de monter sur le podium.

«Lorsqu’un sportif de haut niveau interrompt son entraînement, ses performances s’en ressentent immédiatement. C’est pour cette raison que je me rends presque tous les jours au palais des sports plusieurs heures d’affilée pour perfectionner ma technique au lieu de me divertir», a confié Thành An. Alors que les autres célèbrent le Têt en famille, le jeune sportif s’entraîne sans relâche, même s’il est blessé.

«J’ai beaucoup de choses à faire et beaucoup d’objectifs à conquérir», a-t-conclu, le sourire aux lèvres.

Vu Thành An en quelques lignes
 
- Date de naissance : 7 août 1992
- Évolue sous les couleurs de l’équipe de Hanoï et de la sélection nationale.
 
   Palmarès :
- Cinq médailles d’or aux Championnats d’Asie du Sud-Est (2012, 2014, 2016).
- Médaillé de bronze aux Championnats d’Asie 2016.
- Médaillé de bronze aux Championnats des moins de 23 ans d’Asie 2016.
- Deux médailles d’or aux SEA Games 2015.
- Deux médailles d’argent aux SEA Games 2011.

Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Hôi An, l’une des destinations touristiques de coût raisonnable du monde La veille ville de Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre), est désormais sur la liste des destinations touristiques de coût raisonnable, élue par les lecteurs et touristes du magazine Travel&Leisure.