10/01/2017 14:30
Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, effectuera une visite officielle en Chine du 12 au 15 janvier, sur invitation du secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la République populaire de Chine, Xi Jinping.
>>Le secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong, attendu en Chine
>>Le chef du PCV effectuera une visite officielle en Chine
>>La Chine prend toujours en haute estime ses relations avec le Vietnam

La 9e réunion du Comité de pilotage de la coopération Vietnam-Chine.
Photo : VNA/CVN

La visite du chef du PCV en Chine interviendra dans le contexte où ​les relations vietnamo-chinoises ont connu des progrès dans certains secteurs.

Les deux parties maintiennent régulièrement les échanges et les rencontres de haut rang sous toutes formes, contribuant au renforcement de la confiance politique et de la coopération, afin de développer de façon saine et stable les relations entre les deux pays. Notamment, à travers de la visite officielle du secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong, en Chine en avril 2015, de la visite d'État du secrétaire général du PCC et président chinois Xi Jinping au Vietnam en novembre 2015, les dirigeants des deux Partis et des deux États sont parvenus à de nombreuses perceptions communes et à des accords visant à intensifier les relations bilatérales.

Les activités d'échange entre les deux Partis ont été renforcées. Les deux pays ont signé le Plan de coopération entre les deux Partis pour la période 2016-2020. Les échanges de délégations de haut rang et l'organisation alternative du séminaire de théorie entre les deux Partis sont maintenus. La coopération dans la formation des cadres est bien réalisée. Les échanges entre commissions centrales et organisations locales du Parti ainsi que la coopération entre ministères, branches et localités des deux pays sont intensifiés, apportant des résultats concrets.

Les deux parties sont en train d'accélérer le déploiement du "Programme d'action de mise en œuvre du partenariat de coopération stratégique intégrale", qui prévoit la création de groupes de travail de coopération sur les infrastructures, de coopération au développement en mer, de coopération dans les secteurs financier et monétaire. Elles ont également fondé le Comité de pilotage de la coopération bilatérale en novembre 2006.

Coopération dans divers secteurs

En outre, les relations entre les ministères et branches importants dans la diplomatie, la sécurité et la défense ont connu un bon développement. Les deux parties ont organisé un échange d'amitié de la défense frontalière Vietnam-Chine, établi une ligne téléphonique rouge entre les deux ministères de la Défense, renforcé la coopération entre garde-frontières, garde-côtes..., et dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU. Elles ont collaboré dans la lutte contre la criminalité et la garantie de la sécurité publique et de l'ordre social.

Le litchi, un produit d'exportation du Vietnam en Chine.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

La partie chinoise a répondu aux propositions du Vietnam concernant l'augmentation du débit de déversement des barrages de la centrale hydroélectrique de Jinghong, dans le Yunnan, afin de remédier à la sécheresse et à la salinisation dans le delta du Mékong, le travail de recherche et de sauvetage de l'avion CASA-212 des garde-côtes du Vietnam qui s'est abîmé dans le golfe du Bac Bô.

La Chine, le plus grand partenaire commercial du Vietnam

Ces dernières années, la Chine est demeurée le premier partenaire commercial du Vietnam. Le Vietnam est actuellement le 6e marché d'exportation et le 11e marché d'importation de la Chine. Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 66,6 milliards de dollars en 2015 (+13,7%), et 57,6 milliards de dollars au cours des dix premiers mois de l’année 2016 (+5%), dont plus de 17 milliards d'exportations  du Vietnam.

Les deux parties ont fixé comme objectif un commerce bilatéral de 100 milliards de dollars en 2017 et d'améliorer encore l'efficacité de la coopération bilatérale dans l’économie et le commerce. En mai 2015, le Vietnam a ouvert son premier bureau de promotion du commerce dans la ville chinoise de Chongqing.

Quant à l'investissement, fin octobre 2016, la Chine (non compris Taïwan, Hongkong, Macao) recensait 1.522 projets d'investissement au Vietnam, avec un capital enregistré total de plus de 10 milliards de dollars, se classant 9e parmi les 116 pays et territoires investisseurs au Vietnam. Les investissements chinois se concentrent dans  l'industrie de la transformation et de la fabrication; la production et distribution d'électricité, de gaz et d’eau... La partie chinoise souhaite toujours promouvoir sa coopération avec le Vietnam, notamment dans la production et l’économie transfrontalière...

Depuis 1993, la Chine a financé 30 programmes et projets sous formes d’aide non remboursable et de crédits préférentiels du gouvernement, d'une valeur totale d'environ 800 millions de dollars.

En outre, les relations d’échanges et de coopération entre le Vietnam et la Chine en matière d’éducation et de formation, de culture, de sports et de tourisme sont de plus en plus renforcées. De nombreux échanges culturels, artistiques et sportifs entre les deux pays ont été organisés. Chaque année, la Chine offre 150 bourses d’études complètes et 100 bourses d’études partielles à des élèves et étudiants vietnamiens. En avril 2016, plus de 10.000 élèves vietnamiens faisaient des études en Chine, et 4.000 élèves chinois au Vietnam.

En tourisme, la Chine est l'un des principaux marchés du Vietnam, et en tête en terme de touristes étrangers. Entre janvier et octobre 2016, plus de 2,2 millions de Chinois ont visité le Vietnam, soit une hausse de 55,2% par rapport à la même période de 2015. Plusieurs lignes aériennes directes entre les deux pays ont été ouvertes.

Les échanges populaires Vietnam-Chine contribuent à améliorer la compréhension entre les deux peuples. Seize rencontres d'amitié entre jeunes chinois et vietnamiens ont été organisées. Par ailleurs, les relations entre localités des deux pays sont de plus en plus intensifiées, sous bien des formes.

Respect des intérêts légitimes

S’agissant des situations de la frontière terrestre et dans le golfe du Bac Bô, les deux parties ont organisé la 6e réunion du Comité mixte Vietnam-Chine sur la frontière terrestre en janvier 2016 et la conférence-bilan des cinq ans de la mise en œuvre des trois documents concernant la frontière terrestre entre la Chine et le Vietnam, en mai dernier dans le Guangxi. Elles ont discuté de la gestion des frontières, de la garantie de l’ordre social, du renforcement du commerce frontalier; ont organisé en novembre dernier la 12e patrouille commune entre garde-côtes vietnamiens et chinois.

La situation en Mer Orientale ces derniers temps est demeurée très complexe.
Photo : Reuters/VNA/CVN

La situation en Mer Orientale ces derniers temps est demeurée très complexe. Les hauts dirigeants des deux Partis et des deux pays ont effectué des échanges et sont parvenus à un consensus sur le règlement de manière satisfaisante des désaccords et des conflits en mer sur la base du respect des intérêts légitimes de chacun et du droit international. Les deux parties ont convenu de bien respecter les conceptions communes importantes et accords signés par les hauts dirigeants des deux pays, notamment l'Accord sur les principes directeurs fondamentaux du règlement de la question maritime Vietnam-Chine, tout en appliquant bien le mécanisme de négociations de niveau gouvernemental sur la frontière sino-vietnamienne et poursuivant avec persévérance les négociations pour rechercher une solution fondamentale et durable acceptable par les deux parties.

Elles sont tombées d’accord sur la nécessité de bien contrôler les désaccords en mer, de ne pas laisser se reproduire de situations complexes, d'appliquer pleinement et efficacement   la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), d'accélérer l’élaboration et la signature du Code de conduite en Mer Orientale et de régler les conflits par la voie pacifique et conformément au droit international dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982. Les deux parties continuent de maintenir les négociations et la coopération en mer. Elles ont achevé en avril dernier l'examen commun de la zone maritime à l'extérieur du golfe du Bac Bô et effectué en novembre dernier le 9e tour de négociations du groupe de travail chargé de la coopération dans les domaines moins sensibles en mer.

En général, les relations Vietnam-Chine ont connu un développement positif et maintenu un rythme de croissance stable. Cependant, les liens bilatéraux connaissent des problèmes à régler et la coopération économique reste limitée. Dans ce contexte, la visite officielle en Chine du secrétaire général du Parti, Nguyên Phu Trong, en Chine revêt une signification très importante. Ce déplacement, qui intervient au seuil du 67e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques bilatérales (18 janvier) et de la Nouvelle année du Coq, vise à stimuler le développement sain et durable des relations entre les deux pays, pour l'intérêt des deux peuples, pour la paix et la prospérité de la région et du monde. En outre, cette visite permettra d’améliorer l’efficacité de la coopération bilatérale dans tous les domaines, en particulier l’économie, au service de l’œuvre d’édification et de développement de chacun.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.