25/12/2016 16:35
>>Iran: au moins huit morts dans une collision ferroviaire
>>Téhéran, une capitale submergée par les taxis

La pollution de l’air dans la capitale iranienne Téhéran a atteint un niveau alarmant, les mesures prises s’avérant ineffcaces, a rapporté le 25 décembre la chaîne PressTV. Le bureau du gouverneur de Téhéran a annoncé la fermeture le 25 décembre des écoles et des maternelles, alors que l’indice de la qualité de l’air dans la capitale a été de 154, un niveau considéré comme "malsain" pour la population de tout âge, selon PressTV. Téhéran, avec 12 millions d’habitants, est actuellement enveloppée dans un smog épais grisâtre et souffre d’une faible visibilité. PressTV a indiqué que les services d’urgence sont en alerte et que les habitants notamment ceux souffrant de problèmes cardiaques et respiratoires, ainsi que les femmes enceintes, sont fortement conseillés de rester chez eux. Depuis novembre dernier à Téhéran, les écoles ont été fermées à plusieurs reprises à cause des niveaux de pollution de l’air alarmants. Les autorités ont imposé des restrictions à la circulation des vehicules tout en conseillant à la population de ne pas participer aux activités de groupe dans les parkings et les espaces verts.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les marionnettes de Bao Hà, un art à préserver

Cân Gio : nature et histoire à la croisée des chemins Si les nuisances sonores de la ville vous ennuient et que le trafic incessant vous étouffe, rendez-vous le temps d’un week-end à Cân Gio, à la découverte d’une vie où nature et histoire ne font qu’un, dans cette Réserve de biosphère reconnue par l’UNESCO.