13/11/2016 22:31
Plus de 400.000 intellectuels vietnamiens d'outre-mer (Viêt kiêu) travaillent actuellement dans divers secteurs, représentant environ 10% de la diaspora vietnamienne à l'étranger. Il s’agit des ressources humaines précieuses dont Hô Chi Minh-Ville souhaite susciter les contributions pour son développement technologique.
>>Environ 500 Viêt kiêu réunis pour la 3e conférence des Vietnamiens de l’étranger
>>Inauguration de la 3e conférence des Viêt kiêu à Hô Chi Minh-Ville
>>Contributions des Viêt kiêu au développement de Hô Chi Minh-Ville

Hô Chi Minh-Ville cherche à devenir d'ici 2020 un grand centre économique, financier, commercial, scientifique et technologique de l'Asie du Sud-Est. Elle se consacre donc au développement des industries de pointe, des hautes technologies et des biotechnologies, ainsi que de l'industrie auxiliaire. Les autorités municipales ont mis en place, pour cela, des politiques susceptibles d'attirer les scientifiques, dont ceux d'outre-mer, pour qu'ils puissent faire valoir leurs capacités au service du développement de la ville. 

Hô Chi Minh-Ville cherche à devenir d'ici 2020 un grand centre économique, financier, commercial, scientifique et technologique de l'Asie du Sud-Est.
Photo : An Hiêu/VNA/CVN

Son secteur industriel des semi-conducteurs est encore assez jeune, mais Hô Chi Minh-Ville est déjà devenue un centre regroupant le plus grand nombre de ressources humaines en ce domaine, fabricant des produits de la microélectronique à tout le pays. Son programme de développement de l'industrie des circuits intégrés pour la période 2013-2020 a obtenu de bons résultats, aboutissant à la fabrication de microprocesseurs 8 bits et 32 bits. Notamment, le premier microprocesseur commercial vietnamien, le SG8V1, a été fabriqué avec succès, commercialisé et est progressivement mis dans des applications électroniques afin de se substituer aux puces importées.

Ces derniers temps, le Centre des biotechnologies de Hô Chi Minh-Ville a créé de nouvelles variétés, et mené des recherches sur de nombreux vaccins pour le secteur agricole. Il a réussi un vaccin contre la bactérie Edwardsiella ictaluri du poisson tra (Pangasius hypophthalmus). Le Dr Nguyên Quôc Binh, un Viêt kiêu du Canada, travaille avec ce centre depuis les premiers jours. Il partage que si un seul vaccin est utilisé avec succès dans l’élevage de poissons, il rapportera aux agriculteurs un bénéfice annuel de plus de 100 millions de dollars.

Devenir un centre urbain
intelligent et international


Un coin du Parc des hautes technologies de Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Quang Châu/CVN

Le Parc des hautes technologies (SHTP) de Hô Chi Minh-Ville attire toujours de nombreux intellectuels, notamment des chercheurs et scientifiques du et hors du pays. La ville applique également des politiques afin de bénéficier des compétences des intellectuels Viêt kiêu. De 2002 à 2016, ce parc en a attiré plus de 300 personnes, dont des spécialistes de haut rang.

De grands projets ont été lancés par des Viêt kiêu. Notamment celui du Saigon Silicon City par un groupe de Viêt kiêu travaillant dans la Silicon Valley (États-Unis), qui a été lancé à la fin de 2015 pour un coût d'environ 40 millions de dollars.

Selon Nguyên Minh Hiêu, un Viêt kiêu des États-Unis, président du conseil d'administration et directeur général de la Compagnie par actions du Parc Silicon Saigon, ce projet abrite préférentiellement des activités de recherche et de développement des technologies. Il a aussi pour but d'établir des liens avec la communauté des hautes technologies, de l’industrie auxiliaire des Vietnamiens à l'étranger, ainsi qu'avec de grands groups internationaux. Le Saigon Silicon City, qui s’étendra sur 52 ha, ambitionne d'attirer un investissement total de 32.250 milliards de dôngs, soit de l’ordre de 1,5 milliard de dollars.

Par ailleurs, le Saigon Silicon City est prévu de devenir un centre urbain intelligent et international, comme son modèle la Silicon Valley. Il permettra à Hô Chi Minh-Ville et, plus largement, au pays entier, de réduire son retard scientifique et technologique dans la région et le monde.

«C’est un projet très important dans la promotion et le développement du secteur des hautes technologies de la région. Il contribue aussi à encourager les Vietnamiens de l’étranger à investir dans leur pays natal», a souligné Lê Thanh Liêm, vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville.

Au vu du grand nombre d'intellectuels Viêt kiêu, le recours à leurs connaissances et à leur expérience pour l'édification du pays est une question importante. Espérons que d'autres scientifiques Viêt kiêu feront le même choix. Pour sa part, le pays est prêt à accueillir ses enfants qui lui reviennent.

Thúy Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Tourisme : la qualité du personnel progresse Cette année, le Vietnam a enregistré 10 millions de touristes étrangers, soit une hausse de 25% par rapport à l’an dernier. Record absolu. Cela étant dit, la formation du personnel doit encore s’améliorer afin de satisfaire tous cet afflux de voyageurs, même s’il y a du mieux.