15/11/2016 10:21
Lundi 14 novembre, les forces de sécurité irakiennes ont tué au moins 57 militants du groupe État islamique (EI) dans et autour de Mossoul, tandis que de violents combats se poursuivaient dans la ville pour chasser l'EI de son dernier grand bastion en Irak.
>>Irak : un site antique repris à l'EI, les forces pro-turques avancent en Syrie

Carte de la région de Mossoul avec les points clés de la situation militaire, les forces déployées, les mouvements des troupes et la prise de Nimrod.
Photo : AFP/VNA/CVN
Les commandos du Service antiterroriste (CTS) ont repoussé plusieurs attaques-suicides lancées par des kamikazes de l'EI sur leurs positions dans plusieurs districts déjà libérés de l'est de Mossoul, dont al-Qadsiyah et Zahraa, selon le commandant adjoint du CTS, le lieutenant-général Abdoul Wahab al-Saadi.

Les troupes irakiennes ont livré des combats féroces contre leurs assaillants, et ont réussi à tuer 26 kamikazes ennemis, a déclaré M. al-Saadi à la presse.

Les forces de sécurité luttent depuis plusieurs jours pour s'enfoncer plus avant dans la partie est de la ville, sur la rive gauche du Tigre. Mais l'avancée des troupes a été ralentie par la résistance acharnée des militants extrémistes, qui utilisent de petits groupes de combattants bien entraînés, des tireurs embusqués, des attaques-suicides et des mines terrestres. La difficulté des opérations est encore accrue par la présence de nombreux civils terrés dans leurs maisons dans tous les districts de Mossoul.

Le lieutenant-général al-Saadi a déclaré que les commandos du CTS s'apprêtaient à lancer un assaut sur le district de Baker dans les heures à venir, et que des combats violents étaient actuellement en cours dans plusieurs autres districts.

Le 17 octobre, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé le début d'une vaste offensive pour reprendre Mossoul, la deuxième plus grande ville du pays. Depuis, les forces irakiennes ont progressé pied à pied à la périphérie de la ville, se préparant à une bataille de grande envergure pour en chasser les militants de l'EI.

Mossoul, à quelque 400 km au nord de Bagdad, la capitale irakienne, est tombée aux mains de l'EI en juin 2014, lorsque les forces gouvernementales irakiennes ont déposé les armes et pris la fuite, permettant à l'EI de s'emparer de vastes portions des régions nord et ouest de l'Irak.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.