29/11/2016 13:32
Les forces armées irakiennes ont continué lundi 28 novembre à livrer bataille aux militants de l'État islamique (EI), et ont gagné du terrain dans et autour de la ville de Mossoul, près de six semaines après le début d'une vaste offensive destinée à chasser les combattants extrémistes de leur dernier grand bastion dans le pays, a déclaré l'armée irakienne.
>>Irak : encerclé à Mossoul, le groupe EI tue à Bagdad
>>Irak : nouveau charnier présumé de l'EI découvert près de Mossoul

Des membres des forces irakiennes dans un quartier reconquis de Mossoul, le 27 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans l'est de Mossoul, les commandos du Service contre-terroriste (CTS) ont livré de violents combats avec les militants de l'EI, et ont réussi à les expulser entièrement des districts d'al-Qahira, de Masarif et d'Amin, selon un communiqué du Commandement conjoint des opérations irakien.

Au total, 23 districts ont pour le moment été entièrement libérés par les unités du CTS, a déclaré le communiqué.

À l'intérieur de la ville, les forces armées ont rencontré une résistance acharnée de la part des militants extrémistes, qui combattent par petits groupes mobiles, et se déplacent rapidement à travers les districts de la partie orientale de la ville, sur la rive gauche du Tigre, la rivière qui coupe la ville en deux. Les commandos extrémistes s'infiltrent en outre fréquemment derrière les unités avancées du CTS, en passant par des tunnels ou par un dédale de maisons et de bâtiments.

L'armée irakienne a également libéré les villages d'al-Gaser et d'al-Egiedat, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Mossoul, après que les terroristes ont abandonné leurs positions et pris la fuite, selon le communiqué.

Le même jour, les Hashd Shaabi, des unités paramilitaires majoritairement chiites, ont libéré les villages d'al-Salam, Tal Mfeilka et al-Turkomaniya, près de Tal Afar, une ville encore tenue par l'EI à quelque 70 km à l'Ouest de Mossoul.

La présence des Hashd Shaabi près de Tal Afar a permis de couper les voies de ravitaillement de l'EI à l'Ouest de Mossoul, conduisant ainsi à un encerclement complet de la ville de Mossoul par les unités paramilitaires et par les troupes kurdes et irakiennes.

Cette position stratégique leur permet également de sécuriser la frontière entre l'Irak et la Syrie voisine, coupant ainsi toute circulation entre Mossoul et la ville syrienne de Raqqa, capitale du califat autoproclamé de l'EI.

Vendredi dernier 25 novembre, un rapport de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a souligné qu'après plus d'un mois d'opérations militaires contre l'EI à Mossoul, 72 990 civils avaient été contraints de fuir leur foyer dans la région, un chiffre qui augmente de jour en jour.

Mossoul, à quelque 400 km au nord de Bagdad, la capitale irakienne, est tombée aux mains de l'EI en juin 2014, lorsque les forces gouvernementales irakiennes ont déposé les armes et pris la fuite, permettant à l'EI de s'emparer de vastes portions des régions Nord et Ouest de l'Irak.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Le Parc national de Ba Bê vaut vraiment le détour Le Parc national de Ba Bê est situé dans la province de Bac Kan, à environ 170 km au Nord de Hanoï. Ce site naturel offre un paysage grandiose et une grande diversité biologique.