04/11/2016 18:05
"Les exportations des fruits du Vietnam en Union européenne (UE) restent limitées", tel est le sujet des débats du séminaire sur l’accord de libre-échange Vietnam-UE, la sécurité alimentaire et l’accès aux marchés des produits agricoles et des boissons du Vietnam, organisé jeudi 3 novembre à Hanoï.
>>Perspectives positives sur les échanges commerciaux UE-Vietnam
>>Un label agroalimentaire, une nécessité pour rassurer les consommateurs
>>Le Vietnam doit miser sur la culture de produits bio

Le pitaya est en tête en volume parmi les fruits d'exportation du Vietnam.  Photo : Dinh Huê/VNA/CVN

Le directeur et chargé de recherche et développement de Fresh Studio, Rene van Rensen, a affirmé que les exportations vietnamiennes connaissent une bonne croissance, notamment celles de noix de cajou, de café, de riz et de poisson, sur le marché mondial. Cependant, les exportations des fruits du Vietnam vers l'UE restent limitées.

Selon lui, afin de pouvoir accéder au marché de l’UE, les fruits vietnamiens doivent satisfaire des normes strictes en termes d'origine, de sécurité et d'hygiène alimentaires.

Souhaiter recevoir le soutien des organes européens

Phùng Huu Hao, vice-directeur du Département de gestion de la qualité des produits agricoles, sylvicoles et aquatiques, a déclaré que les fruits vietnamiens ne répondaient pas aux exigences de l’UE, et que le Vietnam souhaitait recevoir le soutien des organes européens sur le plan des équipements de laboratoire, ainsi que de la formation de cadres aux règles d'origine et autres normes strictes de l’UE et d’autres pays.

Il a ajouté que le ministre vietnamien de l’Agriculture et Développement rural avait demandé aux organes compétents de diffuser des informations sur le marché vietnamien et de créer des conditions propices aux entreprises de l’UE.

Selon certains participants, le faible taux de fruits vietnamiens exportés dans les pays de l’UE s’explique par un mauvais contrôle de la chaîne d’approvisionnement. Le Vietnam a besoin du soutien de grands investisseurs en matière de pratiques agricoles en vue d'améliorer la qualité de ses produits pour les exporter vers l'UE et sur les marchés exigeants du monde, ont-ils suggéré.

Selon les statistiques, les principaux débouchés du Vietnam sont les États-Unis (21%), l’UE (19%), l’ASEAN (11%), la Chine (10%) et le Japon (9%). En UE, le Vietnam exporte essentiellement du café, du bois et de la noix de cajou.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Le Parc national de Ba Bê vaut vraiment le détour Le Parc national de Ba Bê est situé dans la province de Bac Kan, à environ 170 km au Nord de Hanoï. Ce site naturel offre un paysage grandiose et une grande diversité biologique.