03/11/2016 14:32
Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a exhorté les entreprises indiennes à investir davantage au Vietnam, qui a signé dix accords de libre-échange importants avec​ des régions du monde.
Séance de travail entre Vuong Dinh Huê (4e à droite) et la délégation de la Confédération de l'industrie indienne, le 2 novembre à Hanoï.
Photo : Doan Tân VNA/CVN

En recevant le 2 novembre à Hanoï, ​une délégation de la Confédération de l'industrie indienne (CII) dirigée par son président Naushad Forbes, Vuong Dinh Huê a déclaré que ces dernières années, le Vietnam ​a toujours été une destination attrayante pour de grandes entreprises mondiales. ​

Son environnement des affaires et de l’investissement s'​est bien amélioré grâce à l’amendement des lois sur l'investissement et l’entreprise. Le gouvernement vietnamien cré​e des conditions optimales pour ​les investisseurs nationaux et étrangers dans le but de créer un million d'entreprises nationales d'ici 2020, a-t-il indiqué.

Il a suggéré aux entreprises indiennes d’investir au Vietnam dans des projets ​électrique​, en particulier la centrale thermoélectrique de Long Khanh, ou dans le textile-habillement, les chaussures qui auront de grands potentiels une fois l’Accord du partenariat transpacifique (TPP) mis en oeuvre.

"Le Vietnam encourage les investissements dans les projets sous forme de BOT (Bâtir-Opérer-Transférer) et de PPP (Partenariats Public-Privé), ainsi que le transfert de technologies et de machines économes en énergie dans l'industrie automobile et la construction", a-t-il ajouté.

Naushad Forbes a déclaré que les entreprises indiennes cherchaient des opportunités d’investissement au Vietnam dans ​les énergies renouvelables, ​les technologies de l'information, l'adaptation au changement climatique, entre autres.

Les représentants des entreprises indiennes ont exprimé leur confiance dans les liens politiques et économiques entre les deux pays, estimant que le commerce bilatéral qui atteint 5 milliards de dollars à l’heure actuelle n’est pas à la hauteur des potentiels. Ils se sont engagés à faire de leur mieux pour promouvoir la coopération dans l’investissement et le commerce entre les entreprises des deux pays dans les temps à venir.

​En outre, ils ont souhaité que le gouvernement vietnamien résolve les difficultés qui entravent certains projets de coopération dans l'hydroélectricité, la construction automobile, les stations de pompage pour prévenir les inondations dans les zones urbaines, l'industrie pharmaceutique et les infrastructures.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines