16/05/2017 16:44
Les entreprises vietnamiennes des chaussures, pour vendre leurs produits, accordent une grande importance à l’amélioration de la qualité et de la variété des modèles qu’elles proposent. Ce qui leur permet de s’accaparer de nouvelles parts sur le marché intérieur.

>>Cuir et chaussures : 3,1 milliards de dollars d’exportations en trois mois
>>Les exportations vietnamiennes dans le contexte d’intégration international

 

Au Vietnam, 150 millions de paires de chaussures et sandales sont vendues chaque année en moyenne. Photo : Thanh Vu/VNA/CVN


Selon le patron d'un magasin de chaussures Biti’s, dans le quartier Mai Dich, arrondissement de Câu Giây à Hanoï, à l’approche de l’été, beaucoup de modèles de chaussures et sandales d’entreprises vietnamiennes envahissent les vitrines, comme ceux de la marque Biti’s, Sài Gon ou encore de la Compagnie du cuir et des chaussures de Hanoï. Ces produits sont vendus entre 150.000 et 250.000 dôngs la paire et sont très appréciés des consommateurs. Cette année, la tendance est à la production de chaussures de qualité supérieure.

D’après Bùi Hông Hoà, patron de l'atetier Phuong Quynh 
(implantée dans la ville de Hai Phong, Nord), depuis fin mars, son entreprise a lancé sur le marché dix nouveaux modèles. Phuong Quynh privilégie ses modèles de chaussures de ville pour hommes haut de gamme en cuir, vendus aux alentours d’un million de dôngs la paire.

Ces dernières années, ces productions haut de gamme ont permis aux entreprises vietnamiennes de consolider leur position sur le marché intérieur. Toutefois, afin de la maintenir, il est impératif pour elles de contrer la concurrence des articles en provenance de l’étranger. Idem pour les contrefaçons.

La concurrence étrangère reste féroce

«Les chaussures et sandales en provenance de Chine et de Thaïlande occupent environ 50% des parts de marché au Vietnam, qui compte près de 800 entreprises du cuir et des chaussures, le plus souvent des PME. De leur côté, les consommateurs aiment acheter des produits étrangers. Voilà pourquoi les chaussures +made in Vietnam+ sont de plus en plus compétitives sur le marché domestique», a fait savoir Phan Thi Thanh Xuân, secrétaire générale de l’Association de la filière chaussure et maroquinerie du Vietnam (Lefaso).

«Pour pouvoir concurrencer les produits importés, nos entreprises doivent acheter des matières premières en provenance des fournisseurs nationaux afin de réduire les coûts et de stabiliser la production, mais en vue également de réduire la dépendance de nos entreprises vis-à-vis des matières premières importées», a ajouté un représentant de la Lefaso.

Autre point à améliorer : les campagnes de promotion et de publicités autour des chaussures et sandales vietnamiennes, qui sont loin de séduire les consommateurs. Pour cela, les fabricants et les distributeurs doivent travailler main dans la main afin d’être plus efficaces au niveau compétitivité et commerce. En outre, cette étroite coopération incitera les consommateurs à acheter des produits de qualité sans pour autant se ruiner.

Au Vietnam, 150 millions de paires de chaussures et sandales sont vendues chaque année en moyenne. Mais la production nationale répond à seulement 40% des besoins.


Thu Huong/CVN







 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Concours "Expédition francophone 2017"

Promotion du tourisme de Dà Nang lors de l'APEC 2017 Plus de 10.000 délégués internationaux, dont de nombreux hauts dirigeants des 21 économies membres de l’APEC, 1.000 dirigeants d'entreprises internationales, participeront à la Semaine de haut rang de l'APEC 2017 du 5 au 11 novembre dans la ville de Dà Nang (Centre).