17/10/2016 11:53
Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a exhorté les agriculteurs à accélérer l'application des nouvelles avancées scientifiques et technologiques dans le cadre de l'intégration internationale du pays.

>>Les agriculteurs vietnamiens 2.0 sur le devant de la scène
>>Des zones high-tech aussi dans l'agriculture
 

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê au forum des agriculteurs vietnamiens, le 16 octobre à Hanoï.
Photo : Pham Kiên/VNA/CVN


Lors du premier Forum des agriculteurs vietnamiens ayant pour thème "Les agriculteurs mondiaux : de la pensée à l’action" organisé par le Comité central de l’Association des agriculteurs vietnamiens à Hanoï le 16 octobre, Vuong Dinh Hue a rappelé que l'agriculture, les agriculteurs et les zones rurales ont été définies pour tenir un rôle stratégique dans l'industrialisation et la modernisation du pays, et pour fournir une force fondamentale importante en vue de stimuler le développement socio-économique durable.

"La main-d'œuvre pas chère et les ressources naturelles abondantes sont des avantages, mais le niveau de qualification de la population active et la faible productivité sont un poids pour le secteur agricole", a-t-dit.

Les applications des avancées scientifiques et technologiques et les études de marché ont été menées par de nombreux agriculteurs et producteurs, mais demeurent en-deçà des attentes, selon lui.

"Le secteur agricole doit traiter les problèmes que sont la faible productivité, les risques élevés, la production à petite échelle…", a-t-il noté, en demandant aux participants de réfléchir pour y faire face.

Selon le président de l'Association des agriculteurs du Vietnam, Lai Xuân Mon, des évaluations précises sur les lacunes et faiblesses dans le développement agricole et rural sont nécessaires afin de répondre aux exigences de plus en plus strictes liées à l’intégration internationale du pays.

Le forum était une bonne occasion pour les agriculteurs de dialoguer avec les décideurs politiques, les gestionnaires, les scientifiques, les spécialistes et les entrepreneurs afin de rechercher des solutions pour élever la qualité des produits agricoles pour la consommation nationale et l’exportation, ainsi que de resserrer les liens entre agriculteurs et entreprises, et d’attirer davantage de capitaux pour l'agriculture, les agriculteurs et les régions rurales.

VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines