15/03/2017 16:41
Le Yi Jing, appelé également Yi King, appartient incontestablement aux manuels les plus importants de la littérature universelle et fait partie des trésors de la pensée chinoise. Élaboré il y a plus de 3.000 ans, il regroupe et décrit les divinations et l’évolution de la Chine. Mardi 14 mars au soir, à L'Espace - Institut français de Hanoï, une analyse du Yi Jing sur les liaisons avec la civilisation vietnamienne était orchestrée par le professeur Lê Trong Tuoc, professeur de Yi King en France.
Le docteur Lê Trong Tuoc explique les divinations et les évolutions du Yi Jing.

Le maître de conférences, le docteur Lê Trong Tuoc, est actuellement professeur et président du Conseil supérieur international Yi King Paris et de l’Association Expansion de Technologie Médicale de France à l'étranger. Invité par l'École française d'Extrême-Orient (EFEO), le professeur a présenté ses recherches pour la première fois en public. Son analyse s’est portée sur l’interprétation des 64 hexagrammes du Yi King qui sont également expliqués dans son dernier livre.

Lê Trong Tuoc a amorcé avec un petit rappel historique. Confucius avait mentionné que le Yi King était originaire du Sud de la Chine, sans doute sur les terres de l'ancien Vietnam. Il a ensuite abordé le mythe des 64 hexagrammes, qui décrivent tous les types de situation possibles. Durant sa présentation, il a introduit le Ciel Postérieur, le Ciel du Milieu et le Ciel Antérieur. Leur évolution et leur existence, cachée et énigmatique, sont la base de ses recherches depuis une quarantaine d’années.

À la fin de la conférence, Lê Trong Tuoc a exposé les relations entre le Yi King et les textures du tambour de bronze de Dông Son au Vietnam. «Au départ, mon équipe a cité à quelques reprises ce tambour de bronze de Dông Son, mais personne n'a fait le rapprochement avec le Yi King, a-t-il partagé. Lorsque j'ai approfondi mes études sur le Ciel du Milieu, tout était élucidé grâce à ce fameux tambour du Vietnam». Par la suite, il a également montré les textures des autres tambours de Ngoc Lu et de Hoàng Hà, dont les figures correspondent conformément à sa théorie sur les divinations et l’évolution.

La conférence s'est finalement clôturée par les questions des auditeurs et les remerciements du directeur de L’Espace, Emmanuel Labrande.
 
Texte et photo : Dang Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

Ouverture du programme Le Comité populaire de la province centrale de Quang Binh a inauguré le 25 mars dans la capitale le programme "Quang Binh dans le cœur de Hanoï"