18/03/2017 21:20
Le Vietnam souhaite porter à dix milliards de dollars le montant de ses exportations de crevettes en 2025. Une stratégie de développement a été élaborée à cet effet par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

>>Dix milliards de dollars d’exportations de crevettes avant 2025
>>Hausse de 7,5% en 2016 pour les exportations en UE

Le traitement des crevettes pour l'exportation. Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Le Vietnam est aujourd’hui le plus grand exportateur de crevettes du monde et le troisième plus important producteur derrière la Chine et l’Indonésie. Les crevettes vietnamiennes sont présentes dans une centaine de pays dont le Japon, les États-Unis et l’Union européenne. Les crevettes à pattes blanches et les crevettes géantes tigrées sont les plus exportées.

«Nous avons réussi à élever des crevettes à pattes blanches et les crevettes géantes tigrées, ce qui nous a permis de réduire le prix et d’assurer une offre stable», a précisé Truong Dinh Hoe, secrétaire général de l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP).

Le directeur du Département de l’aquaculture du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Nhu Van Can, a fait savoir qu’une stratégie de développement de la pénéiculture a été élaborée au premier trimestre 2017 et qu’elle sera soumise prochainement à l’approbation du gouvernement.  Pour accroître la valeur de ses exportations nationales, le Vietnam envisage aujourd’hui de miser aussi sur la commercialisation des crevettes géantes d'eau douce et des homards.

Les meilleures crevettes sont destinées à l’export.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Les débouchés commerciaux doivent être élargis

«Nous allons nous concentrer principalement sur la qualité de ces produits et les actions à mener pour obtenir un rendement plus élevé.  Pour ces élevages, une superficie totale de 600-700 hectares semble suffisante. Un aménagement spécifique sera mis au point pour élever des crevettes d’eau saumâtre», a indiqué Nhu Van Can.

Pour réaliser un chiffre d’affaires à l’exportation de 10 milliards de dollars en 2025, le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Vu Van Tam, a estimé que la modernisation technologique de la filière est indispensable pour accroître la qualité du produit, augmenter le rendement et contrôler la bonne santé des élevages. Les débouchés commerciaux doivent être élargis et les mesures nécessaires doivent être prises pour contrer le protectionnisme de certains pays.

«Les élevages de crevettes occupent  actuellement 140.000 hectares. Nous avons besoin d’une dizaine de milliers d’hectares supplémentaires. Notre rendement actuel est de 4 tonnes par hectare. Nous devons le porter à 6 ou 8 tonnes. Pour dynamiser le secteur et atteindre l’objectif fixé, nous souhaitons inciter les entreprises à investir dans la filière. Les professionnels du secteur devraient également se regrouper en coopératives et investir massivement dans les nouvelles technologies», a fait savoir le vice-ministre Vu Van Tam.

Frappé de plein fouet par le changement climatique et la salinisation, l’agriculture vietnamienne entend, à court terme, faire de la crevette l’un de ses produits d’exportation phare.

OV/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

Le Vietnam au Salon voyages et vacances d’Ottawa L'ambassade du Vietnam au Canada a participé au 23e Salon voyages et vacances d'Ottawa, les 25 et 26 mars, dans la capitale canadienne.