16/06/2017 17:48
Le Vietnam a progressé de 12 places pour arriver à la 47e position en termes d’Indice mondial de l'innovation 2017, selon un rapport publié par l’Université Cornell, l’INSEAD et l'Organisation mondiale de la propriété Intellectuelle (OMPI).
Le Vietnam est le 2e meilleur pays de la région en matière de dépenses d’éducation, et a également de bons résultats en matière de croissance de la productivité de sa main-d’œuvre, de ses investissements économiques et de flux nets d’investissement étranger direct. La Suisse, la Suède, les Pays-Bas, les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni sont les pays les plus innovants du monde, tandis qu’un groupe de pays comprenant l’Inde, le Kenya et le Vietnam, devancent les autres pays de niveau de développement équivalent.

Les principales conclusions indiquent que l’Inde s’est développée en tant que centre d’innovation émergeant en Asie, que l’Afrique subsaharienne a enregistré de très bon résultats en termes d’innovation au service du développement, et que l’Amérique latine et les Caraïbes auront l’occasion d’améliorer leur capacité en matière d’innovation.

Le Vietnam a progressé de 12 places pour arriver à la 47e position en termes d’Indice mondial de l'innovation 2017. Photo : VNA/CVN

Chaque année, l’Indice mondial de l’innovation permet d’évaluer quelque 130 économies au moyen de dizaines d’indicateurs, du nombre de demandes de brevet aux dépenses en matière d’éducation, offrant aux décideurs un panorama détaillé de l’activité inventive qui a un rôle de plus en plus important pour la croissance économique et le développement social. L’une des nouveautés de l’Indice mondial de l’innovation est une nouvelle section spécialement dédiée aux “hauts lieux de l’invention” qui affichent la plus grande concentration d’inventeurs cités dans les demandes internationales de brevet.

Aujourd’hui à sa dixième édition, l’Indice mondial de l’innovation 2017 indique l’écart, en termes de capacité inventive, qui subsiste entre les nations développées et les nations en développement, et enregistre des taux de croissance en demi-teinte en ce qui concerne les activités de recherche et développement (R & D), aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. “L’innovation est un moteur de croissance économique dans une économie mondiale de plus en plus fondée sur le savoir, mais davantage d’investissement sont nécessaires pour renforcer la créativité humaine et accroître la production économique”, a déclaré  Francis Gurry, directeur général de l’OMPI.

La Suisse est toujours en tête du classement

L’innovation peut contribuer à ce que la reprise économique actuelle se mue en une croissance visible à long terme. En 2017, la Suisse est en tête du classement pour la 7e année consécutive et les économies de revenu élevé occupent 24 des 25 plus hauts lieux de l’innovation, la Chine faisant exception avec un 22e rang. En 2016, la Chine était la première des économies de revenu intermédiaire à figurer parmi les 25 premières économies du classement.

À côté des grands pôles de l’innovation comme la Chine, le Japon et la République de Corée, un groupe d’économies de l’Asie comprenant l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapore, la Thaïlande et le Vietnam, travaille sans relâche a l’amélioration de son écosystème d’innovation et affiche de très bons résultats avec un certain nombre d’indicateurs importants relatifs a l’éducation, la R & D, la croissance de la productivité et les exportations de technologies de pointe, entre autres. L’édition 2017 de l’Indice mondial de l’innovation, intitulée “L’innovation pour nourrir le monde” est consacrée au rôle de l’innovation dans le secteur de l'agroalimentaire.

Durant les prochaines décennies, ce secteur devra faire face à une augmentation considérable de la demande mondiale, ainsi qu’à une concurrence accrue avec des ressources naturelles limitées.

Il devra, en outre, s’adapter aux effets du changement climatique et tenter de les atténuer. L’innovation est essentielle au maintien de la croissance de la productivité nécessaire pour répondre à l’augmentation de la demande et pour contribuer à l’amélioration des réseaux intégrant de manière durable la production, la transformation, la distribution, la consommation et la gestion des déchets, appelés “systèmes alimentaires”.

Parmi les pays qui composent l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), Singapour est en tête avec la plupart des indicateurs, à quelques exceptions près : les exportations de services en matière de TIC, dominées par les Philippines, et les dépenses en matière d’éducation, où le Vietnam est premier.

L’Indice mondial de l’innovation 2017 est établi conjointement par l’Université Cornell, l’INSEAD et l’Organisation mondiale de la Propriété intellectuelle (OMPI, une institution spécialisée des Nations unies). Depuis 2007, cet indice est un précieux outil de comparaison pour les chefs d’entreprise, les décideurs et les autres parties intéressées qui tentent de se faire une idée de la situation de l’innovation dans le monde. Il permet aux décideurs, aux chefs d’entreprise et aux autres parties intéressées d’évaluer en permanence les progrès accomplis.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte du Festival du chant des amateurs du Sud

Les plages du Vietnam parmi les moins chères du monde En ce qui concerne le coût des repas, de la crème solaire... les plages du Vietnam sont parmi les moins chères du monde, selon l’indice des prix à la plage réalisé par Telegraph Travel sur 310 plages de 70 pays.