20/11/2016 07:24
Cette année, le gouvernement met l’accent sur le développement des entreprises pour atteindre d’ici quatre ans un million d’entreprises. Vu Tiên Lôc, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI) nous en dit plus à ce sujet.
>>Le gouvernement œuvre au développement durable de l’entreprise
>>Créer des conditions favorables au développement des entreprises

Que pensez-vous des efforts du gouvernement notamment en 2016, considérée comme l’Année des entreprises ?

Dès le début de son mandat, fin avril le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a eu une rencontre avec le milieu des entreprises à Hô Chi Minh-Ville. Avec des messages forts sur la création et le fonctionnement d’un gouvernement en action, transparent et constructif, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a adopté la Résolution 35 (voir encadré). C’est le premier texte du nouveau gouvernement qui porte sur le développement des entreprises. L’objectif principal est donc de doubler le nombre d’entreprises d’ici 2020, et d’atteindre le million.

Le pays compte environ 5 millions de très petits commerces et affaires. Le gouvernement élabore des politiques liées à la simplification des procédures administratives et en particulier aux privilèges fiscaux pour les encourager à se transformer en de vraies entreprises. Si les politiques d’encouragement aux créations des entreprises vont dans le bon sens, cela permettra au pays d’atteindre facilement l’objectif d’un million d’entreprises, voire davantage. Parallèlement, les Résolutions 35 et 19 du gouvernement sur l’amélioration de l’environ-nement des affaires ont été implémentées. Avec les efforts consentis récemment, l’objectif fixé dans la Résolution 35 est réalisable.

Près d’un an après le lancement de ces Résolutions, peut-on déjà en tirer un premier bilan ?

Avec les efforts pour devenir l’une des économies les plus compétitives et les plus attractives de la région, la détermination du gouvernement pour aller dans cette direction est nécessaire, notamment dans des secteurs clés comme les douanes.
Le pays est également signataire de l’Accord de partenariat transpacifique (TPP). Nous entrons ainsi dans la cour des grands, mais ceci nous oblige à mener la réforme administrative et à améliorer davantage l’environnement des affaires.

Selon mes observations, la plupart des localités ont donné leurs propres plans d’action pour appliquer les Résolutions 35 et 19. Par exemple, plusieurs villes et provinces ont créé un office de promotion de l’investissement ou un centre des services publics. Ils sont placés tous les deux sous la direction du président ou vice-président du Comité populaire, ou encore du secrétaire du Comité provincial du Parti. Ces initiatives facilitent le contact entre les investisseurs et les autorités locales, permettant dès lors de raccourcir efficacement la durée d’examen des dossiers pour les futurs projets.

La Résolution 35 du gouvernement met l’accent sur la réforme administrative pour faciliter les activités des entreprises. Photo : Thu Hoài/VNA/CVN

D’après vous, quel est le plus grand défi du gouvernement pour être à la fois au service du peuple et des entreprises ?

Dès le début de son nouveau mandat, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a tenu à souligner sa volonté de diriger un gouvernement constructif, intègre et actif au service du peuple. Le chef du gouvernement a insufflé un vent de renouveau à son gouvernement. Il a une vision et un plan d’action bien clairs et rigoureux. Mais actuellement, le plus grand défi du gouvernement et des autorités locales est de changer les méthodes et l’aptitude au travail des fonctionnaires dans les administrations publiques, et ce, à tous les échelons. C’est une question d’importance capitale.


Plus de détails sur la Résolution 35 du gouvernement

 
Le gouvernement a promulgué le 16 mai la Résolution 35 sur le soutien et le développement des entreprises d’ici 2020. Selon ce texte, le Vietnam vise à établir une communauté d’entreprises vietnamiennes compétitives et se développant durablement. D’ici 2020, au moins un million d’entreprises verra le jour. Le secteur privé contribuera à hauteur de 48-49% au Produit intérieur brut et son investissement représentera 49% de l’investissement total de la société.

La résolution a fixé l’objectif de perfectionner l’institution, de créer un environnement de l’investissement favorable au développement des entreprises pour qu’elles puissent devenir un moteur de l’économie nationale. De nombreuses mesures d’assistance aux entreprises sont proposées, notamment l’accélération des activités du Fonds de développement des PME, du Fonds national de rénovation technologique et des fonds privés.

La résolution met l’accent sur la réforme administrative pour faciliter les activités des entreprises. Elle mentionne l’organisation pour chaque semestre d’un dialogue ouvert entre entreprises et investisseurs et les présidents des comités populaires provinciaux et municipaux, la création de hotlines sur le site web des villes et des provinces. La résolution propose la réduction de l’impôt sur le revenu individuel dans certains secteurs comme les technologies de l’information, l’agriculture high-tech, la transformation des produits agricoles.


Huê Thach - Linh Thao/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Festival des lanternes géantes de la République de Corée à Hanoï Des lanternes colorées créées par des artisans de la République de Corée seront présentées pour la première fois lors d'un festival qui débutera le 3 décembre à Hanoï.