17/03/2017 00:47
Les partenaires internationaux du Mine Action Partnership Group (MAPG ) ont salué les efforts de déminage déployés par le Vietnam, plaidant pour une coopération accrue dans le règlement des séquelles des débris de guerre.
>>Les vétérans vietnamiens et américains renforcent leur coopération
>>L’Association Vietnam-États-Unis rencontre des vétérans de guerre américains

L’ambassadeur des États-Unis au Vietnam, Ted Osius, lors de la réunion.
Photo : qdnd.vn/CVN

L’ambassadeur des États-Unis au Vietnam, Ted Osius, a estimé lors de la première réunion du groupe de partenariat d’action contre les mines (MAPG), le 15 mars à Hanoï, que le Vietnam a toujours consenti de gros efforts pour assainir les surfaces contaminées par les mines et engins non explosés datant de la guerre du Vietnam. 

Depuis 1993, les États-Unis accompagnent le Vietnam dans ces efforts, a-t-il indiqué, ajoutant que son pays est prêt à partager ses expériences en la matière et à écouter celles du Vietnam. 

Aussitôt après la fin de la guerre, le gouvernement vietnamien s’est attelé au désamorçage des bombes et au déminage. Il y a consacré des centaines de millions de dollars. La situation s’est bien sûr nettement améliorée, mais de nombreuses zones restent encore infestées par des engins explosifs, susceptibles de tuer ou d’estropier. 

Un millier de morts et blessés chaque année

Environ 800.000 tonnes de munitions non-explosées seraient encore enfouies sur une superficie d’environ 6,6 millions d’hectares, en particulier dans les provinces centrales de Nghê An, Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri, Thua Thiên-Huê et Quang Ngai. Ces tueurs aveugles font plus de 1.000 morts et blessés chaque année. 

Le gouvernement vietnamien a approuvé en avril 2010 le Programme national de règlement des conséquences des bombes et mines ou programme 504 pour la période 2010-2025, a-t-il indiqué le vice-ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Thê Phuong. 

Durant ces dernières années, ce programme a apporté des contributions positives au développement socio-économique du pays, à la réinsertion sociale des victimes, à la sensibilisation de la population au danger des mines, a-t-il fait savoir. 

Le programme a également apporté ses contributions positives au renforcement des capacités institutionnelles et humaines, au développement des solutions scientifiques et technologiques au règlement des séquelles des débris de guerre et à la promotion de la coopération en la matière, a-t-il ajouté. 

La création du MAPG, selon l’ambassadeur Stefano Toscano, directeur  du Centre international de déminage humanitaire de Genève (GICHD), marque un jalon important dans la coopération entre le gouvernement vietnamien et la communauté internationale dans l’élimination des mines, des armes à sous-munitions et d’autres restes explosifs de guerre.

VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Mois du tourisme d’An Giang 2017 Rencontre avec le chef Martin Yan, festival de course de bœufs, festival de Ba Chua Xu à Châu Dôc… font partie de la série d'événements de la Semaine de la culture gastronomique et touristique d’An Giang, qui s’inscrit dans le cadre du Mois du tourisme d’An Giang.