17/05/2017 13:15
Le Maroc et le Nigéria ont signé deux accords de coopération relatifs au projet de gazoduc ouest africain et à la coopération dans le domaine des engrais, le 15 mai 2017 à Rabat, lors d’une cérémonie présidée par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI.
>>L'Afrique au cœur de la stratégie marocaine de coopération Sud-Sud
>>Le retour historique du Maroc à l'Union africaine
>>L’Afrique au cœur de la COP22

Projet du gazoduc Nigeria - Maroc, initiative d'une portée historique.
Photo : Archives/CVN

Le premier instrument portant sur le pipeline Nigeria - Maroc, a été signé entre l’Office national des hydrocarbures et des mines et la compagnie pétrolière nationale nigériane. Le second concernant le renforcement des capacités de production et de distribution d’engrais au Nigeria, a été signé entre le groupe Office chérifien des phosphates (OCP) et l'Association nigériane des producteurs et fournisseurs d'engrais (FEPSAN).

La signature de ces accords, après seulement quelques mois de la visite Sa Majesté Le Roi Mohammed VI au Nigeria, reflète la réussite du modèle de la coopération Sud-Sud entre Rabat - Abuja, et un succès à attribuer à la volonté des dirigeants des deux pays à assurer l’implémentation des projets bilatéraux.

Le projet du gazoduc devant relier le Nigeria et le Maroc n’est autre que l’expression de la vision commune des dirigeants des deux pays, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI et le président MuhammaduBuhari, en faveur d'un co-développement durable, agissant et solidaire du continent africain, basé sur une coopération sud-sud.

Ce mégaprojet, conçu par les Africains pour les Africains, est l’illustration parfaite de la diplomatie de la parole et de l’action, et une nouvelle concrétisation de la vision Sa Majesté Le Roi Mohammed VI «d’une Afrique maîtresse de son destin, confiante en son avenir», a déclaré le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita.

Le pipeline Nigeria - Maroc aura un impact positif direct sur plus de 300 millions d’habitants, en permettant d'accélérer les projets d’électrification dans toute la région de l’Afrique de l’Ouest, servant ainsi de base pour la création d’un marché régional compétitif de l’électricité.

Il y a lieu de rappeler que le gazoduc Nigeria - Maroc est un outil privilégié d'intégration et instrument de développement régional et un projet viable qui vient répondre au besoin croissant de l’Europe de diversifier ses sources d’énergie, a souligné le ministre marocain.

S’agissant de la coopération maroco-nigériane dans le domaine des engrais, elle contribuera à la modernisation du secteur de l’agriculture, notamment à travers le développement d’une plateforme de produits chimiques basiques et l’utilisation d’engrais de qualité, adaptés aux sols et aux cultures nigérians.

Cette coopération porte sur l’ensemble de la chaîne de valeur agricole, partant de la mise en place de solutions fertilisantes adaptées à la nature des sols et des cultures nigérianes, à la disponibilité des engrais sur le marché nigérian et à la mise en place de mesures d’accompagnement auprès des agriculteurs locaux (Mobile schoollabs, Agribooster).

Cette collaboration, qui entre dans sa seconde phase, permettra aussi de maximiser la production locale des engrais à travers la création d’une plateforme de produits chimiques basiques, et de là, de sécuriser l’approvisionnement du marché nigérian en engrais à des prix compétitifs et de renforcer les circuits de distribution locaux.

ADM/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Hôi An, l’une des destinations touristiques de coût raisonnable du monde La veille ville de Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre), est désormais sur la liste des destinations touristiques de coût raisonnable, élue par les lecteurs et touristes du magazine Travel&Leisure.