17/04/2017 12:04
>>L'Afrique du Sud publie une alerte à la fièvre typhoïde

Le président sud-africain Jacob Zuma a refusé dimanche 16 avril de céder aux appels à sa démission, affirmant que son sort devrait être déterminé par la majorité présidentielle. "Je me retirerai uniquement lorsque la majorité l'a dit", a déclaré le président Zuma lors d'un service de Pâques à Durban. "Seul le peuple d'Afrique du Sud peut me retirer du bureau", a déclaré M. Zuma, et d'ajouter que certaines personnes voulaient qu'il démissionne parce qu'il dit "la vérité". M. Zuma répondait à des manifestations répandues qui se déroulaient le 7 avril prochain, au milieu d'appels croissants pour qu'il démissionne. Les protestations ont été déclenchées par un remaniement gouvernemental effectué par le président Zuma le 31 mars. Le remaniement, qui a vu le licenciement du ministre des Finances, bien respecté, Pravin Gordhan et neuf autres ministres, a conduit les agences de notation internationales Standard & Poor's et Fitch à rétrograder la notation du crédit souverain d'Afrique du Sud. Dans ses remarques de dimanche 16 avril, M. Zuma a relié les manifestations au colonialisme, les décrivant comme "simplement une défense du colonialisme". Le président Zuma a déclaré qu'il continuerait à lutter pour la transformation économique afin de résoudre les problèmes qui existent depuis longtemps dans le pays. Le pouvoir économique devrait être déplacé vers le peuple afin que chacun puisse l'apprécier, a-t-il dit.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Hô Chi Minh-Ville, l’une des plus belles villes d’Asie Selon le magazine Condé Nast Traveler, plus de 10 villes en Asie, dont Hô Chi Minh-Ville classée 7e, ont dépassé des destinations célèbres comme New York, Londres et Paris pour entrer dans la liste des plus beaux endroits du monde.