17/02/2017 18:26
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souhaité que le groupe Unilever continue de connaître le succès sur le marché vietnamien, lors de la réception le 17 février à Hanoï de son président, Paul Polman.
>>Bà Ria-Vung Tàu attire huit nouveaux projets d’investissement au début de l’année
>>Une vague d'investissements japonais attendue au Vietnam
>>Binh Phuoc améliore l’environnement d’investissement

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) et le président du groupe Unilever, Paul Polman, le 17 février à Hanoï. 
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Le chef du gouvernement vietnamien a salué les nouveaux projets du groupe Unilever dans le cadre de son plan de développement de ses investissements au Vietnam. Il a souligné que le Vietnam s'efforcait d'améliorer son environnement de l'investissement et des affaires afin de faciliter l'activité des investisseurs étrangers, dont le groupe Unilever. 

Nguyên Xuân Phuc a estimé les projets de coopération entre ce groupe mondial du Royaume-Uni et des Pays-Bas dans les hautes technologies et l'agriculture, en relation avec l'amélioration du niveau de la vie de la population et le changement de la physionomie en zone rurale. 

Paul Polman a souligné que le Vietnam était un marché important pour Unilever. Présent au Vietnam depuis 1995, ce groupe investit non seulement dans la production et les affaires, mais aussi dans le développement humain.
 
Actuellement, son groupe réalise au Vietnam des projets dans les technologies de l'information et la production agricole, dont un portant sur la culture du théier, a-t-il annoncé. 

Paul Polman a réaffirmé l'engagement de son groupe à investir sur le long terme au Vietnam, souhaitant que les autorités vietnamiennes continuent de favoriser les activités de son groupe.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.