24/01/2017 17:30
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé le 23 janvier à Hô Chi Minh-Ville des solutions à la fois immédiates et à long terme à la congestion du trafic.
>>Environ 200.000 dollars pour l’initiative d’amélioration de la circulation de Hanoï
>>Les grandes villes dévoilent leurs plans anti-bouchons
>>Issue pour les embouteillages dans les grandes agglomérations

La congestion du trafic à Hô Chi Minh-Ville est éreintante pour la vie des citadins.
Photo : Manh Linh/VNA/CVN

La ville devrait être plus proactive et énergique dans le contrôle et le règlement du fléau de la congestion dans les meilleurs délais, a-t-il indiqué lors de la réunion en ligne avec les autorités municipales.

En particulier, il ne faut pas laisser se reproduire la situation où des habitants n’avaient pas pu revenir à temps dans leur pays natal célébrer le Têt (Nouvel  An lunaire), étant coincés dans de longues longues files de véhicules, a-t-il souligné.

Malgré des préparatifs de la plus grande fête traditionnelle de l’année, la congestion et l’encombrement de la circulation ne connaissent pas de répit, au grand dam de la population de la mégapole du Sud.

Au total, 37 points noirs routiers ont été identifiés en 2016, en majorité dans les sens de départ et d’arrivée à l’aéroport international de Tân Son Nhât, du port de Cát Lai, du centre-ville et des routes reliant la banlieue au centre de la ville.

Hô Chi Minh-Ville recensait jusqu’en décembre dernier 622.137 autos et 7.266.088 motos, en hausse de 5,86% par rapport à la même période de 2015.

La mégapole du Sud a estimé qu’il faudrait 38.308 milliards de dôngs pour réduire la congestion en 2017, et 323.937 milliards de dôngs pour financer des dizaines de programmes et projets pour fludifier le trafic.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Cao Son, «Sa Pa de Thanh Hoa» Excursions dans la nature, immersion dans la culture locale, paysages à couper le souffle... À Cao Son, au cœur de la Réserve naturelle de Pù Luông, on ne s’ennuie jamais !