05/10/2016 11:00
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a reçu mardi 4 octobre à Hanoï, Ousmane Dione, nouveau directeur national de la Banque mondiale (BM) au Vietnam, affirmant que la BM jouait un rôle très important pour le Vietnam.
>>Rapport de la Banque mondiale sur la restructuration de l’agriculture
>>Les excellentes perspectives du marché de la grande distribution
>>Le ministre du Plan et de l’Investissement en visite aux États-Unis

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) reçoit le nouveau directeur national de la BM au Vietnam, Ousmane Dione, le 4 octobre à Hanoï.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Le partenariat entre cette institution et le pays ne cesse d’être consolidé, a-t-il souligné, tout en soulignant le rôle clé du directeur national de la BM au Vietnam pour resserrer ces bonnes relations.

Nguyên Xuân Phuc a souhaité que Ousmane Dione poursuive l’héritage et exploite les acquis de son prédécesseur, Victoria Kwakwa, en vue d’approfondir les relations entre les deux parties.

Appréciant les soutiens que la BM a accordés au Vietnam, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé à cette institution de continuer d’aider son pays en matière de développement socioéconomique, notamment en matière d’éradication de la pauvreté, de soins de santé et de résilience au changement climatique.

Ousmane Dione a estimé que la relation étroite entre la BM et le Vietnam était non seulement en matière de finance, mais également de partage d’expériences et de connaissances dans l’élaboration des politiques pour le développement.

Il a promis de faire tout son possible pour renforcer les liens entre son institution et le Vietnam édifiés par son prédécesseur, avant d'affirmer que la BM s’efforcera de seconder le pays dans les temps à venir.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Tourisme : la qualité du personnel progresse Cette année, le Vietnam a enregistré 10 millions de touristes étrangers, soit une hausse de 25% par rapport à l’an dernier. Record absolu. Cela étant dit, la formation du personnel doit encore s’améliorer afin de satisfaire tous cet afflux de voyageurs, même s’il y a du mieux.