29/04/2017 10:01
Avec les sentiers serpentant à travers les montagnes, les paysages du Parc national de Xuân Son sont particulièrement magnifiques : montagnes et forêts vierges dominant des champs de riz verdoyants...
>>Hô Chi Minh-Ville, l’une des plus belles villes d’Asie
>>Cao Son, «Sa Pa de Thanh Hoa»
>>Câu Cau, la «Ha Long de Nghê An»

Le Parc national de Xuân Son héberge 726 espèces de plantes supérieures.

Le Parc national de Xuân Son dans le district de Tân Son, province de Phu Tho (Nord), est d’une beauté naturelle intacte. Là coexistent divers écosystèmes et groupes ethniques.

Situé à environ 120 km de Hanoï et à 80 km au sud-ouest de la ville de Viêt Tri, chef-lieu de la province de Phu Tho, le Parc national de Xuân Son s’étend sur plus de 15.000 ha. Il est par sa taille le 12e des 15 plus vastes parcs nationaux au Vietnam, avec 84% de couverture forestière, et le seul à compter une forêt primaire sur un relief karstique. Son climat est généralement frais et humide. Les températures à Xuân Son se situent dans une moyenne de 22-23°C toute l’année. Mais le point le plus singulier, c’est que chaque jour connaît des périodes dont les caractéristiques climatiques sont celles des quatre saisons.

Une riche biodiversité

Le parc abrite 365 espèces animales dont 46 figurent dans le Livre Rouge du Vietnam et 18 dans celui du monde. Xuân Son possède des espèces typiques de la région Nord-Ouest tels que langurs, gibbons, civettes, écureuils, ours, léopards, faisans...

Côté flore, il héberge 726 espèces de plantes supérieures dont des plantes médicinales, des arbres fruitiers et des légumes, ainsi que des arbres millénaires dans les hameaux, soigneusement entretenus par leurs habitants.

Le parc révèle également des paysages remarquables, dont trois montagnes à plus de 1.000 m d’altitude, à savoir les monts Voi, Ten et Cân, avec des centaines de grottes et cavernes, à côté des rivières et de belles chutes d’eau naturelles.

Le parc accueille chaque année de 5.000 à 10.000 visiteurs.

Avec de telles caractéristiques, rien d’anormal que ce parc national soit devenu une destination idéale pour les touristes qui, en outre, peuvent apprécier à leur juste mesure les cultures des minorités ethniques, leurs fêtes et costumes traditionnels, leur artisanat dont des brocarts, leurs danses et leur gastronomie traditionnelle.

D’énormes potentiels touristiques

Grâce à ces nombreux avantages naturels, Xuân Son développe plusieurs types de tourisme dont l’écotourisme, le tourisme d’aventure, le tourisme médical et le tourisme communautaire. Chaque année, il accueille de 5.000 à 10.000 visiteurs.
Pour ceux qui aiment la nature et l’aventure, le parc national est idéal : il y a non seulement des falaises abruptes et des montagnes, mais aussi de nombreuses grottes, des cascades, des rivières... idéales pour l’essor de l’écotourisme.

Avec ces potentiels, la province de Phu Tho a développé les infrastructures du Parc national de Xuân Son, et lui accorde toujours une priorité pour y investir afin d’en faire une zone touristique majeure. Des téléphériques et des voies d’accès aux grottes sont notamment prévus.

Plusieurs projets ont été achevés, dont celui de construction des infrastructures du parcours du hameau de Lâp à la cascade Lung Troi, en passant par les grottes Thô Thân et Na. Un autre prévoit la construction d’un complexe touristique comprenant un centre d’information touristique, un centre d’accueil, un musée de la nature, et des routes touristiques reliant le parc au temple des rois Hùng.

La province a élaboré un plan de création d’un circuit  reliant les monts Voi, Ten et Cân qui offrira aux visiteurs une vue panoramique, depuis le téléphérique, sur les centrales hydrauliques de Hoà Binh et Son La, la station de villégiature de Tam Dao et le temple des rois Hùng.

Phu Tho a défini des politiques privilégiées pour les investisseurs afin de les attirer dans les zones reculées du parc, notamment pour ses grottes.

L’investissement dans le Parc national de Xuân Son a pour but de développer la situation socio-économique locale, de réduire la pauvreté, de préserver  les écosystèmes et d’exploiter les potentiels existants afin d’attirer les touristes.
Mais dès maintenant, vous pouvez y aller pour admirer une beauté sauvage et oublier les préoccupations de la vie quotidienne !
 
Texte et photos : Mai Huong - Nhât Quang/CVN




 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.