17/11/2016 15:40
Depuis 2011, le Musée national de l’histoire du Vietnam ne cesse de renforcer sa coopération internationale. Des initiatives qui lui ont permis de mieux s’affirmer sur la scène mondiale et de promouvoir les valeurs culturelles du pays.

>>Le Musée national d’histoire du Vietnam pour le développement du pays
>>Le parcours réussi du Musée national de l’histoire du Vietnam
 

Des ambassadeurs étrangers au Musée national de l’histoire dans le cadre du programme «Journée des études sur l’histoire du Vietnam» en juin 2016.
Photo : MNHV/CVN


En cinq ans, le Musée national de l’histoire du Vietnam (MNHV) a passé un nouveau cap grâce aux multiples collaborations avec les musées et instituts de recherche étrangers. Un programme intense et chargé, qui a permis de faire rayonner aux quatre coins du monde la culture vietnamienne. L’année 2013 a été marquée par l’ouverture de l’exposition «Việt Nam - Câu chuyện vĩ đại» (Le Vietnam - Une grande histoire) au Musée national de Kyushu au Japon. Le Musée national de Corée à Séoul avait accueilli en 2014 «Buổi đầu của nền văn hóa cổ Việt Nam - Bình minh trên sông Hồng» (La première étape de la culture Viêt - L’aube sur le fleuve Rouge).

Un agenda bien chargé
pour les années à venir

 

La délégation du Musée national de l’histoire est arrivée en juillet 2014 en France pour lancer l’exposition «Rồng bay - Nghệ thuật cung đình Việt Nam».
Photo : MNHV/CVN


La même année, l’exposition «Rồng bay - Nghệ thuật cung đình Việt Nam» (Le dragon s’envole - L’art de la cour royale du Vietnam) s’était tenue au Musée national de l’art asiatique Guimet à Paris (France). Le MNHV avait également organisé avec son partenaire français une exposition à Hanoï intitulée «Góc nhìn Việt Nam - Việt Nam đầu thế kỷ 20 qua tư liệu ảnh của Viện Viễn Đông Bác cổ Pháp» (Points sur le Vietnam - Le Vietnam au début du XXe siècle via les archives de l’École française d'Extrême-Orient).

L’agenda est encore bien chargé pour les années à suivre. En 2017, le Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg doit accueillir l’événement «Văn hóa Đông Sơn» (La culture de Dông Son) et l’Institut national de recherche sur le patrimoine culturel maritime de la République de Corée inaugurera entre ses murs «Di sản văn hóa biển Việt Nam» (Patrimoines de la culture maritime du Vietnam).
 

Les visiteurs se baladent lors de l’exposition «Góc nhìn Việt Nam - Việt Nam đầu thế kỷ 20 qua tư liệu ảnh của Viện Viễn Đông Bác cổ Pháp» au MNHV.
Photo : MNHV/CVN


Le musée collabore avec ses homologues allemands pour monter sur place l’exposition «Báu vật khảo cổ học Việt Nam» (Reliques archéologiques du Vietnam), qui a débuté cette année et dure jusqu’en 2018.

Mais la collaboration ne s’arrête pas là. Le MNHV ainsi que ses partenaires travaillent dans le cadre d’activités archéologiques. Plusieurs délégations ont pris part à des conférences et séminaires en Asie et en Europe. Des collaborations scientifiques sont menées avec l’Université de l’Asie de l’Est de Shimonoseki (Japon), le Musée national de Corée, l’Institut national de recherche sur le patrimoine culturel maritime de la République de Corée.

Des programmes
et projets mis sur les rails


Alors qu’il en assurait la présidence en 2013, le MNHV a tenu la 4e conférence annuelle de l’Association des musées nationaux des pays asiatiques (ANMA). Étant membre du Conseil international des musées (ICOM), il a assisté à l’Assemblée nationale de l’ICOM en juillet dernier à Milan (Italie).
 

Une enseignante belge donne un cours sur la préservation des céramiques au Musée national de l’histoire du Vietnam.
Photo : MNHV/CVN


Pour faire connaître ses collections, il a édité plusieurs ouvrages, dont Thuyền truyền thống Việt Nam (Les bateaux traditionnels du Vietnam), Cổ vật Việt Nam (Les objets anciens du Vietnam), Báu vật Phương Đông (Les reliques orientales) et Trống đồng Việt Nam (Le tambour en bronze du Vietnam). Leurs catalogues sont de plus exposés dans plusieurs pays.

En cinq ans, le MNHV a établi des relations de coopération avec des musées, des instituts de recherche et des organisations internationales venant de 26 pays pour moderniser les techniques de conservation, et améliorer les compétences de son personnel. Plusieurs collaborateurs du MNHV se sont rendus au Japon, en République de Corée, en Chine mais aussi en Belgique, en France et en Allemagne pour suivre plusieurs cours. Plusieurs projets ont également été mis sur les rails, tels que le Centre de conservation et de formation du personnel du MNHV à Hanoï avec les partenaires belges, le programme de bourses pour le musée et la préservation des objets trouvés sur le site archéologique de Viêt Khê dans la ville portuaire de Hai Phong dans le Nord pour préparer l’exposition «Báu vật khảo cổ học Việt Nam» en Allemagne.

Pour la suite, le MNHV souhaite mener une politique des plus ambitieuses. En outre de mener des nouveaux projets et programmes de formation, il souhaite établir un centre d’archéologie sous-marine, afin de se diversifier, et moderniser ses activités.

Tuân Dung - Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.